10 000 biodigesteurs pour des ménages vulnerables d'ici 2019 – 2015-05-29 22:07:52

Par , publié le .

Actualité

SENEGAL-COLLECTIVITE-ENERGIE10 000 biodigesteurs pour des ménages vulnerables d'ici 20192015-05-29 22:07:52 GMTThiès, 29 mai (APS) – Mor Ndiaye, responsable à la cellule du programme national de biogaz (PNB) au ministère de l'Energie et du Développement des énergies renouvelables, a indiqué vendredi à Thiès que le gouvernement envisage de distribuer 10 000 biodigesteurs à plusieurs ménages vulnérables d'ici 2019.Le programme national de biogaz a mis en place ce programme pour permettre aux familles sénégalaises des zones rurales de disposer de l'énergie avec le biogaz à moindre coût, a t-il souligné.M. Ndiaye s'exprimait lors de la clôture de l'atelier de formation des acteurs sur les techniques du biogaz, tenu à Thiès du 25 au 29 mai sous l'égide de l'ONG international HEIFER, le PNB et l'Union européenne.Avec l'installation des biodigesteurs qui produisent le biogaz pour les ménages, plusieurs emplois seront créés pour les jeunes et les femmes, avec la possibilité de leur permettre de procéder à la transformation de produits céréaliers, a t-il ajouté.Le responsable du programme a par ailleurs relevé qu'à long terme, 100.000 ménages sénégalais auront accès à l'énergie renouvelable avec biogaz, gr'ce à un investissement du gouvernement pour un montant de 80 milliards de francs Cfa.De son coté Abdou Gueye, directeur de HEIFER Sénégal, a souligné que la contribution de son organisme à la promotion du biogaz au Sénégal entre dans le cadre de la composante de protection de l'environnement.Selon lui, au Sénégal, 70% des ménages utilisent du bois de chauffage, 26,91% du charbon de bois et seulement 7,1% pour le butane.‘'En 2009, 2.169.667 tonnes de bois de chauffage ont été utilisées et en 2013 561.640 tonnes de charbon de bois ont été utilisés par les ménages sénégalais'', a t-il signalé.Selon lui, HEIFER intervient au Sénégal pour soutenir et accompagner les populations, plus particulièrement les femmes et les jeunes, à travers des activités créatrices de revenus, notamment dans l'agriculture, l'élevage.BD/OID

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut