«125.000 ménages dans le starting-block», selon Jean Pierre Senghor

«125.000 ménages dans le starting-block», selon Jean Pierre Senghor

Sudonline Le 2020-03-30  Source
L'instauration de l'état d'urgence assortie de l'application d'un couvre-feu tous les jours et pour douze jours affecte considérablement le vécu quotidien des populations, surtout celles déj en situation de vulnérabilité. Le chef de l'Etat Macky Sall a libéré une manne de 69 milliards de CFA en réponse la menace rampante de l'insécurité alimentaire. De son côté, le secrétariat exécutif du Conseil national la sécurité alimentaire (SECNSAS) rassure des dispositions prises pour donner corps cette vision du chef de l'Etat, conformément ses mission d'assistance aux communautés de base.

«Il est vrai que cette pandémie est en train de bouleverser plusieurs certitudes qu'on avait et aujourd'hui, c'est le monde entier qui est obligé de revoir ses plans. C'est pourquoi nous félicitons le chef de l'Etat, son Excellence Macky Sall, pour les mesures fortes qu'il a prises dans le sens de la prévention et de la lutte contre la propagation du Covid-19», a déclaré Jean Pierre Senghor. Avant de poursuivre: «C'est une décision qu'il faut comprendre deux niveaux, d'abord qu'avec les mille milliards que le président de la République a annoncé et comme la plupart des pays riches l'ont fait en prenant la décision, l'Etat cherche appuyer et accompagner les populations en général faire face aux contingences liées la maladie coronavirus».

184.000F CFA par ménage et pour trois mois!

S'exprimant au sujet des conduites tenir en cas de crise majeure affectant la sécurité alimentaire, le ministre-conseiller Jean Pierre Senghor, secrétaire exécutif du Conseil national la sécurité alimentaire relève que «quand des situations d'urgence de ce genre se posent, il faut des stratégies adéquates et le chef de l'Etat est en train d'organiser tout le dispositif national pour voir comment agir et ne laisser personne en rade. Nous qui sommes en charge de la sécurité alimentaire, accompagnons les populations surtout celles en situation de vulnérabilité et d'insécurité alimentaire en période de crise ou pas, continuons notre travail. Il se trouve que cette pandémie vient aggraver la situation de ces populations déj fragiles».

A propos de la clé de répartition des 60 milliards de CFA alloués la gestion des contingences nées de la prévalence du Covid-19, le ministre-conseiller Jean Pierre Senghor a indiqué qu'«il faut que les gens comprennent que les 69 milliards concernent un million de personnes qui, d'habitude, n'ont pas besoin d'accompagnement de l'Etat concernant les questions alimentaires. Ce sont des ouvriers, des personnels de l'informel, des gens qui se débrouillent tous les jours pour aller nourrir leur famille alors que leurs déplacements sont maintenant limités».

Et de poursuivre sur la clé de répartition: «ces 69 milliards dégagés par l'Etat du Sénégal, ce sont 125.000 ménages qui vont en bénéficier. Lorsqu'on regarde grosso modo les chiffres,on se rend compte que pour ces 125.000 ménages, c'est un million de personnes qui on donne pendant une période de trois mois un revenu par ménage de presque 184.000 F par mois», a notamment souligné Jean Pierre Senghor.

Nous vous recommandons

Actualité

Nsia Assurance perd devant le couple Wade

Seneweb