6 millions de pauvres : La mise au point d’Amadou Hott

Par , publié le .

Actualité

A défaut de démentir l’Agence nationale de la statistique et de la démographie  (Ansd), comme il est de coutume à  la parution de rapports non favorables (Doing business, Indice de pauvreté.), le gouvernement de Macky Sall a sorti un communiqué pour une mise au poing. Le ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération a voulu relativiser le chiffres de 6 032 379 pauvres au Sénégal en 2018 contre 5 832 008  pauvres en 2011, soit une augmentation de 200 048 indigents dans la période.

D’après le département dirigé par Amadou Hott, cette hausse est à  mettre en rapport avec l’augmentation de la population du Sénégal « qui a progressé de 3 205 415 habitants sur la même période ». « Ainsi, si le Gouvernement n’avait rien fait pour baisser le taux de pauvreté de 2011, notre pays se retrouverait avec beaucoup plus de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté », se défend Amadou Hott.

Le ministère rappelle que le rapport de l’Ansd indique un taux de pauvreté de 37,8% en 2018 contre 42,8% en 2011, soit une baisse de 05 points de pourcentage. « Il est également important de relever que notre taux de pauvreté est le plus bas de la zone UEMOA (Bénin=38,5%, Burkina Faso=41,4%, Côte d’Ivoire=39,4%, Guinée Bissau=47,7%, Mali=42,1%, Niger=40,8%, Togo=45,5%), souligne le communiqué. Une tendance baissière qui, dit-il, se confirme aussi dans toutes les régions du pays.

D’après le ministre Hott, ce résultat est le fruit d’investissements massifs de l’Etat depuis quelques années à  travers le Plan Sénégal Emergent (PSE)   qui a permis d’avoir une croissance annuelle de plus de 6%. Il s’y ajoute également le côté social de cette politique par le biais des bourses sociales, de la Cmu, de la carte d’égalité des chances.
Toutes choses qui, à  suivre le ministère de l’Economie, ont fait passé, comme le souligne le rapport, le taux d’extrême pauvreté de 12,2% à  6,8% sur la même période.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)