"6 Sénégalais de l'extérieur tués en 2019" : Horizon Sans Frontières dément Sory Kaba et publie une liste de 20 morts

"6 Sénégalais de l'extérieur tués en 2019" : Horizon Sans Frontières dément Sory Kaba et publie une liste de 20 morts

Seneweb Il y'a 3 semaines  Source
En réaction à la sortie du Directeur général des Sénégalais de l'extérieur (Dgse), Horizon sans frontières (HSF) liste au moins 20 Sénégalais de la diaspora assassinés dans leurs pays d'accueil, en 2019, et martèle que les statistiques qu'il détient sur le nombre de Sénégalais assassinés dépassent le triple du bilan dressé par Sory Kaba sur la Rfm (6 morts) dont il était, hier, l'invité de l'émission Grand Jury.

"Indignée par la sortie de Sory Kaba, Horizon sans frontières, fidèle à sa stratégie de défense des migrants, a suivi le passage du directeur général des Sénégalais de l'extérieur à l'émission Grand Jury de ce dimanche 19 octobre. Mais, grande a été notre surprise de l'entendre dresser un bilan léger de cette série macabre qui touche nos compatriotes établis dans la diaspora. Selon les statistiques que nous nous détenons le nombre de Sénégalais assassinés dépasse le triple du bilan dressé par M. Kaba", lit-on dans un communiqué parcouru par Sud Quotidien.

HSF d'ajouter qu'au-delà de "ce bilan très léger dressé, le plus regrettable est que les propos tenus par le directeur, confortent certains Sénégalais de la diaspora qui voient leur sort minimisé par la sortie malheureuse de Sory Kaba.

"Cette déclaration édifie sur le mode de gestion des Sénégalais de l'extérieur et les limites sur les problématiques de la migration. Mieux, HSF n'a pas manqué de livrer sa liste des 20 Sénégalais tués en 2019. Il s'agit de Abdoulaye Néné Cissé et de Djibril Dial tous deux tués ce mois d'octobre aux USA, de Ndella Diack et Matar Dioum assassinés en août dernier en Suède, de Mouhamed Thiam au Maroc, Elhadi Amadou Diop en mai au Brésil, de Mouhamed Dramé tué en Italie, de Rokhaya Wagué en mai 2019 (Italie) et de Omar Sylla en octobre (Italie). Il y a aussi Lala Camara tuée en mars en Angleterre, Babacar Dieng le 4 juin au Brésil, Omar Sarr en avril à Granada (Espagne), Mamadou Khassimou Dia le 18 mars au Congo, Yaya Mamadou Sy en juin aux USA et Dieynaba Sy en avril France. La liste s'allonge avec les assassinats de Sylla Nahounou en mars 2019 Italie, du jeune Ibrahim tué par son père en France, de la petite Seynabou tuée en France, de Amadou Tidiane Ly le 23 avril à Bouaké (Abidjan - Côte d'Ivoire) et de Oumar Thioubalo en février d2019 en Argentine", écrit encore Sud Quotidien.

Nous vous recommandons