845 hectares 33 millions pour une entreprise française : les populations de Dya disent niet au maire

Malgré l'arrêt de la Cour Suprême prononcé en avril 2019, et qui avait cassé la délibération du conseil municipal de Dya qui voulait octroyer 845 hectares de terres aux Salins du Sine Saloum pour l'extension de ses champs de sel, le maire Ndiogou Baba Mbodji n'a pas lâché prise.

Au courant d'une énième tentative d'accaparement de leur terre, les populations de 15 villages de cette commune du département de Kaolack ont dit toute leur colère face la presse. «On est au courant d'une nouvelle délibération qui se prépare en catimini, mais le maire et ses ouailles nous trouveront sur leur chemin, on ne va jamais accepter que des étrangers fassent main basse sur notre patrimoine foncier», a martelé Ousseynou Badiane, le porte parole des protestataires.

«Si le maire persiste, il y'aura un Mbane bis au Sénégal. On interpelle les autorités administratives et politiques de la région et celles du pays pour qu'elles freinent le maire de Dya avant qu'il ne soit trop tard», ont encore averti les populations venues des villages de Ngane Ndiogou, Sagn Peul, Gamboul, et d'autres bourgades de la zone.

Babacar Touré

Nous vous recommandons