Accusations contre Wade : Serigne Mbaye Thiam maintient ses propos et annonce…

Par , publié le .

Actualité

Le ministre de l'Eau et de l'Assainissement, Serigne Mbaye Thiam ne s'est pas débiné. Ce, malgré les attaques des députés libéraux, ce lundi 30 novembre, lors du vote du budget 2021 de ce département ministériel. En fait, Woré Sarr et Cie ont pris la défense d'Abdoulaye Wade suite aux accusations du socialiste portées à l'encontre de ce dernier. Pour le ministre, le père de Karim Wade serait le responsable des pénuries d'eau.

« Je le maintiens bien-sûr parce que l'honorable député Abdoul Aziz Diop, qui était dans le secteur à l'époque, a démarré son intervention, en affirmant qu'il y a eu un retard en 2010. Je ne le dis pas pour cibler une personne ou une autorité. On a du respect pour le Président Abdoulaye Wade. Mais on juge son action politique à la tête de l'Etat. Tous les jours, on va le juger comme on juge les actions de tous ceux qui ont des charges publiques », a lancé Serigne Mbaye Thiam.

Le socialiste de souligner : « Ce que je voudrais dire est que le secteur de l'eau a connu des difficultés énormes dans les années 94. C'est ainsi qu'à l'époque le gouvernement a décidé de lancer une réforme qui a abouti à avoir 3 entités dans le secteur à savoir la Sones, Onas et la Sde qui était le fermier. Laquelle réforme a permis au Sénégal d'avoir des avancées significatives dans le secteur de l'eau ».

Le ministre a ainsi renseigné qu'en 2003-2004, « le secteur s'est stabilisé par des investissements importants et par un équilibre financier du secteur ».
Toujours dans ses explications, Serigne Mbaye Thiam a dit qu'il a été décidé de faire face à la demande en eau et dans le programme eau à long terme, « on a mis en place KMS2 avec une capacité additionnelle de 65 mille M3 pour renforcer la ville de Dakar ».

Puis, il fait noter qu'en 2009-2010, il y a eu des hésitations sur la solution à apporter pour face faire au déficit de l'eau. « La décision de KMS3 a été prise en 2015. 5 ans pour les appels d'offres, les négociations, c'est raisonnable avec le retard d'investissement. Donc, ce qui est important, c'est ce que nous sommes en train de faire actuellement qui est la réalisation de KMS3 et de l'usine de dessalement », dixit le ministre.

Par ailleurs, Serigne Mbaye Thiam a annoncé : « Nous sommes en train de faire une étude de sécurité de l'eau notamment sur le triangle Dakar-Thiès-Mbour qui concentre 80% de la demande en eau. Ceci, pour un approvisionnement correct en eau jusqu'en 2050. Le rapport sera validé au mois de décembre ».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut