Affaire corruption Iaaf : ...'La justice française a fait un mensonge béat'' (Papa Massata Diack)

Affaire corruption Iaaf : ...'La justice française a fait un mensonge béat'' (Papa Massata Diack)

Setal Le 2020-09-22  Source
Papa Massata Diack a traité de menteur le juge d'instruction français en charge de l'affaire de corruption l'Iaaf. Ce, après sa condamnation 5 ans de prison et une amende de 1 million d'euro par la 32ème Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Paris.
Face la presse, ce lundi, le fils de Lamine Diack ancien président de l'Iaaf, n'a pas raté la justice française. "Il ment en disant que la commission d'investigation a mené une enquête exhaustive sur les faits allégués. Willam Pound n'a jamais entendu Lamine Diack, Pape Massata Diack, Habib Cissé dans l'enquête de l'Agence mondiale antidopage (Ama). Donc la justice française, en disant qu'elle a faite une enquête exhaustive, fait un mensonge béat. Parce qu'ils ne sont pas allés au bout de leur logique'', dénonce-t-il.
Selon lui, au début de l'instruction, le 1e octobre 2015, le juge d'instruction n'avait, en ce moment, reçu aucun rapport définitif. ?'Il n'avait qu'une dénonciation de Richard William Pound. Une lettre assez révélatrice des manquements de cette enquête pénale française qui n'a duré que 50 jours. Alors que dans l'affaire Platini, ils ont enquêté pendant trois mois avant de le mettre en garde vue. Cela démontre déj l'atmosphère de cette enquête'', constate Massata Diack.

Nous vous recommandons