AFFAIRE FAUX MEDECIN AMADOU SAMBA : Trois complices arrêtés dont l'infirmier qui faisait les prélèvements sanguins

AFFAIRE FAUX MEDECIN AMADOU SAMBA : Trois complices arrêtés dont l'infirmier qui faisait les prélèvements sanguins

Enqueteplus Le 2020-04-01  Source

Quatre personnes ont été interpellées, dans le cadre de l'enquête dans l'affaire du faux médecin Amadou Samba. Elles seront présentées aujourd'hui au parquet de Dakar. Il s'agit du principal suspect A. Samba, de ses complices G. Sarr et A. Dramé, et de l'infirmier D. Ndiaye qui faisait les prélèvements sanguins.

Le faux médecin Amadou Samba se trouve dans les liens de la détention, depuis 4 jours. L'enquête s'est poursuivie et a permis l'arrestation, avant-hier, de deux complices faussaires, par les limiers de la Sûreté urbaine de Dakar du commissariat central de Dakar. Ce sont eux qui ont confectionné les faux cachets et la fausse carte professionnelle qu'Amadou Samba utilisait dans le cadre de son travail. Ils répondent aux noms de G. Sarr et A. Dramé.

Hier aussi, les hommes du commissaire Bara Sangharé ont mis la main sur un troisième suspect qui se trouve être un infirmier dans un établissement sanitaire dakarois. Ce D. Ndiaye se chargeait d'effectuer les prélèvements de sang chaque fois que de besoin, dans le cadre des activités délictuelles d'Amadou Samba. Selon toujours nos sources, lors de leurs auditions, les trois ont reconnu les faits et sont revenus dans les moindres détails, chacun le concernant, de leur niveau de responsabilité délictuelle devant les enquêteurs.

Au terme de leur période de garde vue, tout ce beau monde sera déféré au parquet de Dakar, en début de matinée d'aujourd'hui, sauf changement de dernière minute. Ils sont poursuivis pour les délits d'association de malfaiteurs, exercice illégal de la médecine, mise en danger de la vie d'autrui, escroquerie,etc.

Il y a quelques jours, Amadou Samba a été démarché par un agent de la Caisse des dépôts et consignations. Il lui a fait des prélèvements dans son domicile pour un test de la Covid-19, en se présentant comme un agent de l'Institut Pasteur de Dakar. Lorsque ses résultats sont revenus négatifs, l'agent a appelé l'institut pour les féliciter. C'est ainsi que le pot aux roses a été découvert, car les toubibs ne se sont pas rappelés avoir agi de la sorte. Ils se sont alors rendu compte qu'ils avaient affaire un escroc. Ils ont ainsi saisi la Sûreté urbaine du commissariat central de Dakar.

Arrêté, les limiers ont découvert que le faux toubib officiait avec de fausses cartes: Institut Pasteur et cliniques Raby de Dakar et Diabote de Rufisque.

CHEIKH THIAM

Nous vous recommandons