Affaire Karachi: Edouard Balladur relaxé, François Léotard condamné avec sursis

Par , publié le .

Actualité

L’ancien Premier ministre Edouard Balladur a été relaxé, jeudi 4 mars, par la Cour de justice de la République, qui le jugeait pour des soupçons de financement occulte de sa campagne présidentielle malheureuse de 1995, l’un des volets de l’affaire Karachi. Son ancien ministre de la Défense, François Léotard, a quant à  lui été condamné à  deux ans d’emprisonnement avec sursis et 100 000 euros d’amende pour «complicité» d’abus de biens sociaux. Tous deux étaient absents au délibéré, a indiqué l’AFP.
 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut