Affaire Pétrotim: le vice-président de Bp tente de disculper Aliou Sall d'une "corruption supposée"

Affaire Pétrotim: le vice-président de Bp tente de disculper Aliou Sall d'une "corruption supposée"

Dakarmatin Il y'a 3 semaines  Source

Début juin, une enquête de la BBC a révélé une corruption supposée dans l'attribution des concessions pétrio-gazières du Sénégal dont les mis en cause seraient Aliou Sall, frère du président Macky Sall et Frank Timis, l'homme d'affaires franco-roumain.

Quelques mois après les révélations de la chaine britannique, Jonathan Evans, vice-président de Bp exploration chargé des nouveaux projets en Afrique vient la rescousse du maire de Guédiawaye et se défait des chiffres énoncés dans le reportage, le tout dans la dernière édition du magazine Jeune Afrique.

« Bp réfute toute malversation liée la transaction avec la société de Frank Timis Corporation ou avec des responsables Sénégalais. Avant de valider l'opération, avec cette société, nous avons mené scrupuleusement toutes les opérations de due diligence (destinées lever les risques sur les plans légal, financier et éthique), et nos critères de validation ont tous été respectés. Nous avons été très surpris de la diffusion d'une enquête de la Bbc que nous estimons biaisée. Car, elle met en avant des chiffres erronés, montrant l'évidence une mauvaise compréhension de la manière dont fonctionne notre industrie », réagit-il.

« Contrairement ce qui a été affirmé, la somme de royalties potentiellement payées Frank Timis Corporation correspond moins de 1% des revenus que l'Etat Sénégalais va percevoir de l'exploitation du champ de Grand-Tortue ! Bp serait d'ailleurs seul devoir payer ces royalties », conteste-t-il dans Jeune Afrique.

Nous vous recommandons