Afrique: la césarienne serait 50 fois plus mortelle pour les femmes africaines

Une étude menée par l'African Surgical Outcomes Study, (ASOS) a montré que le taux de mortalité maternelle après une césarienne serait cinquante fois supérieur en Afrique, que dans les pays riches.

Les conclusions de cette étude sont basées sur les résultats chirurgicaux de tous les patients opérés pendant sept jours dans 183 hôpitaux de 22 pays africains. Ainsi, l'étude révèle qu'en Afrique, près d'une femme sur deux cent est décédée après une césarienne. L'échantillonnage de l'étude concerne près de 3.700 mères de 22 pays africains, informe la revue médicale The Lancet Global Health.

Le directeur de cette étude, le Pr Bruce M. Biccard, de l'Université du Cap, constate : « alors que de nombreux pays cherchent réduire le taux d'accouchement par césarienne, l'augmentation du taux de césariennes reste une priorité en Afrique ».

Nous vous recommandons