Aly Ngouille Ndiaye : « Nous savons qu'aucun pays n'est l'abri de la menace terroriste »

Le Grand théâtre nationala servi de cadre, ce jeudi, pour une simulation d'un attentat terroriste. Ces exercices entrent dans le Plan d'action 2029 du Cadre d'intervention et de coordination interministériel des opérations de lutte antiterroriste (Cico). La première activité dénommé «Fagarou 3», a été sponsorisée par le Programme de Coopération pour la sécurité intérieure entre le Sénégal et l'Union européenne (Sensec-Ue) et les partenaires traditionnels, savoir les coopérations françaises et américaines.

Selon le ministre de l'Intérieur beaucoup d'améliorations ont été notées sur les capacités de coordination et de ripostes des services et forces de lutte antiterroriste au Sénégal.

L'exercice avait tout d'un attentat terroriste. Au menu du scenario, une prise d'otage lors d'un concert occasionnant de nombreuses victimes avec possibilité de contamination chimique. Et pour la réalisation de cette opération, 500 éléments des Forces de l'ordre et de défense et d'importants moyens logistiques ont été mobilisés. Et le tout a été coordonné par le Conseil national de crise, présidé par le ministre de l'Intérieur, en présence du ministre des Forces armées et de celui de la Justice.

D'après Aly Ngouille Ndiaye, près de 500 éléments et des moyens logistiques impressionnants ont été engagés dans cet exercice. Mais ce qui est difficile dans ce genre d'exercice, c'est la coordination.

Toutefois, il soutient que la démonstration d'aujourd'hui a prouvé qu'il y a beaucoup d'améliorations dans les capacités de coordination et de ripostes des services et forces sénégalais en matière de lutte antiterroriste.

«La menace terroriste est partout, c'est pour cela qu'on se prépare, nous n'avons pas été ciblés particulièrement, mais nous savons qu'aucun pays n'est l'abri», rappelle-t-il.

« Depuis près de quatre ans, le Président de la République a pensé qu'il fallait se préparer. Ainsi, il a mis en place le Cico, qui est un cadre de coordination où l'armée, la gendarmerie, la police et les renseignements, les sapeurs-pompiers tout le monde, dans le cadre d'une équipe sous la surveillance du ministre de l'Intérieur, qui est le responsable de la sécurité, se prépare. Et le président a mis en place beaucoup de moyens en disposition pour faire face », a déclaré le ministre de l'Intérieur.

Ambassadrice de l'Union européenne (Ue)auprès de la République du Sénégal, Irène Mingasson a magnifié, pour sa part, les efforts du Sénégal dans la lutte antiterroriste dans la Sous-région.

Saly SAGNE

Nous vous recommandons