Amadou Ba fixe les règles
Ainsi, il annonce que «des instructions ont été données à toutes nos missions diplomatiques et consulaires de se rapprocher, sans délai, des autorités administratives des villes de résidence pour disposer, en cas de besoin, d'une sépulture dans les cimetières musulmans ou catholiques pour les fidèles sénégalais morts à l'étranger du coronavirus».

Toutefois, Amadou Ba fait remarquer que s'il est établit, avec les autorités médicales ayant constaté le décès, que le ressortissant sénégalais mort à l'étranger n'a pas été victime du Covid-19, l'Etat appuiera la famille désireuse du rapatriement, à la hauteur des moyens disponibles.

Nous vous recommandons