AMADOU DIARRA (Maire de Pikine Nord): "J'étais là-bas... Le Khalife des Mourides a aussi dit à Me Madické que... Il n'aurait pas désobéi si..."

AMADOU DIARRA (Maire de Pikine Nord): "J'étais là-bas... Le Khalife des Mourides a aussi dit à Me Madické que... Il n'aurait pas désobéi si..."

Dakaractu Le 2019-12-08  Source
Présent dans la salle à Darou Salam Typ (lorsque le Khalife Général des Mourides suggérait à Me Madické Niang "de quitter la politique pour ne pas se confiner à un simple parti politique et d'être plutôt au service du peuple Sénégalais et de ne porter que la casquette de disciple de Serigne Touba "), Amadou Diarra, au téléphone de Dakaractu, a tenu à apporter quelques précisons.
Pour le maire de Pikine Nord, allié de l'avocat lors de la dernière élection présidentielle, il s'agira d'analyser le message du Patriarche de Darou Miname dans sa globalité et ne point se limiter à certains de ses aspects uniquement.

"Nous avons entendu ce que le Khalife a dit à Me Madické Niang. J'étais là-bas présent dans la salle et rien ne m'a échappé. Le plus important dans son message, c'est à mon avis quand il lui dit qu'il voyait en lui un homme du peuple, un homme dont l'action devrait transcender les partis politiques, les clivages partisans. En fait, il voit en Madické un Nelson Mandela, un Desmond Tutu, un Kéba Mbaye. Parce que le Khalife sait que le Sénégal souffre, sur ce plan, d'un manque. Nous manquons d'avoir un homme de consensus. Et ce n'est pas la première fois qu'il lui dit cela."

Amadou Diarra de poursuivre son analyse, non sans préciser que le fait de demeurer sur la scène politique ne signifierait nullement que l'avocat mouride a désobéi à un ndigël du Khalife. " Serigne Mountakha Mbacké lui a clairement dit, pourtant, que ce dans quoi il évolue n'est guère répréhensible, qu'il est même salutaire si tant est qu'il s'y meut dans le respect de la morale et de la décence. L'autre aspect c'est qu'il faut se poser la question de savoir si Me Madické Niang n'a pas dépassé l'âge ou le moment de se constituer homme de consensus, de devenir un Mandela Sénégalais. Chacun peut avoir son avis sur la question mais... Dans tous les cas, c'est à lui Madické que revient exclusivement la décision finale". Amadou Diarra de conclure que Me Madické Niang, Président de la République, c'est aussi être au-dessus des clivages et être homme du peuple avant de rappeler que l'appel du Khalife peut-être analysé sous plusieurs angles et que la seule analyse qui tienne sera celle de l'avocat Saint-Louisien...

Nous vous recommandons