An 1 Covid-19 au Sénégal : La Pharmacie nationale d’approvisionnement dresse son bilan

Par , publié le .

Actualité

La Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) a joué un rôle «essentiel» dans la riposte contre la pandémie de Covid-19 au Sénégal. Ceci, malgré un contexte marqué par une crise sanitaire «brutale et sans précédent dont les conséquences immédiates ont lourdement affecté les chaînes de production et d’approvisionnement des médicaments et produits essentiels» au niveau mondial.
C’est ce qu’a déclaré sa directrice, Dr Annette Seck Ndiaye, qui faisait le point sur les activités de la Pna, ce mardi 2 mars 2021, en marge du bilan annuel de la présence du virus au Sénégal.
«La Pna s’est ajustée et s’est réorganisée pour.»
En effet, dès l’apparition du premier cas positif au coronavirus déclaré à  Wuhan, en Chine, la Pna s’est «ajustée et s’est réorganisée au regard de sa mission, pour sécuriser» les stocks. Ce, afin «d’être en mesure de faire face aux éventuelles pénuries liées aux conséquences immédiates, notamment la réduction de la mobilité, la baisse des importations et des exportations, la baisse des trafics aériens, maritimes et routiers ainsi que les mesures vigoureuses de restriction à  l’exportation prise par la plupart des pays producteurs».
C’est ainsi, ajoute-t-elle, que la Pna a «réintégré» le dispositif de riposte mis en place par le ministère de la Santé et de l’Action sociale au niveau central et régional, afin de «mettre en Å“uvre avec célérité et efficacité les recommandations issues des différents comités de coordination».
A en croire le Dr Annette Seck Ndiaye, le dispositif mis en place par la Pna a été «renforcé en application des directives du président de la République Macky Sall qui, lors du Conseil des ministres du 4 mars 2020, a invité le ministre de la Santé à  accélérer au sein de la Pna l’acquisition, la mise à  disposition et la distribution des produits, matériels consommables essentiels pour une prise en charge adéquate des cas suspects et confirmés dans les structures sanitaires, et veiller à  la constitution systématique d’un stock de sécurité».
«Une évaluation exhaustive a permis de sélectionner 107 produits traceurs»
Dans le cadre de l’acquisition et du stockage, elle signale que la Pharmacie nationale a procédé, dans un premier temps, à  l’évaluation exhaustive des produits de santé nécessaires à  la riposte, tant en ce qui concerne le volet préventif que pour le volet curatif. Et selon elle, cette évaluation a permis de sélection 107 produits traceurs et de procéder aux commandes nécessaires dans le but, d’une part, de «renforcer les stocks existants et, d’autre part, de rendre disponibles les produits pour prendre en charge les nouveaux besoins» des structures sanitaires et des centres de traitement épidémiologiques mis en place par le ministère de la Santé.
Près de 15 milliards dégagés pour acquérir des médicaments  
La directrice de la Pna a, par ailleurs, fait savoir qu’il a fallu acquérir près de 7 milliards 490 millions de médicaments pour «faire face à  cette demande». Et les acquisitions ont été de nature différente.
Elle précise que toute l’acquisition des produits spécifiques à  la riposte n’a pas «interrompu pour autant l’approvisionnement des produits hors Covid dont les acquisitions se sont élevées, pendant toute la période, à  6 milliards 462 millions de francs Cfa».
Il s’agit, également, de produits destinés à  la prise en charge des maladies chroniques dont le coà»t est estimé à  8 milliards 372 millions 964 mille francs Cfa.
Pour la distribution de ces médicaments, le Dr Annette Seck Ndiaye renseigne que la Pna, pour «garantir un accès équitable sur l’ensemble du territoire national, a pris toutes les dispositions logistiques nécessaires pour assurer la distribution au niveau des 42 centres de traitement épidémiologiques, hospitaliers et extrahospitaliers, des hôpitaux n’ayant pas de centre de traitement épidémiologique et des régions médicales, à  travers des pharmacies régionales d’approvisionnement».
Pour rappel, c’est le 2 mars 2020 que le Sénégal a enregistré son premier cas positif au coronavirus. Et depuis lors, 34 832 personnes ont été infectées par le virus dont 29 402 patients guéris, 888 morts et 4 541 sous traitement.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut