Après le refus de Touba de l'accueillir pour homosexualité : vers l'enterrement de Mbaye Wade Liège, un homme politique belge s'en prend au Sénégal.

Après le refus de Touba de l'accueillir pour homosexualité : vers l'enterrement de Mbaye Wade Liège, un homme politique belge s'en prend au Sénégal.

Dakaractu Il y'a 3 semaines  Source
Mbaye Wade a été tué vendredi dernier par un homme identifié sous le nom de Jérôme. Ce dernier a été arrêté en même temps que son complice présumé Louis et ils devraient être présentés devant un juge d'instruction ce samedi. Ils ont avoué le crime.

Une avancée significative intervenue la veille des obsèques du sénégalais Liège. Son conjoint, l'avocat Liégeois Me Pascal Rodeyns a annoncé sur Facebook que la cérémonie est prévue ce samedi au Crématorium de Robermont.

Alors qu'il avait annoncé dans un premier temps, le rapatriement de la dépouille de son compagnon au Sénégal, cette volonté du défunt semble impossible. La cellule qui veille sur les cimetières et les mosquées Touba s'est catégoriquement opposée l'enterrement de l'homosexuel sénégalais dans la ville sainte.

Ce refus de Touba d'accueillir Mbaye Wade a fait sortir un homme politique belge, président du Parti socialiste de la commune d'Olne de ses gonds. François Yserentant s'en est pris au Sénégal. « MBaye, un mec unanimement salué comme je viens de l'écrire son époux Pascal Rodoyns, c'était un mec génial, respectueux, intègre et d'une infinie finesse intellectuelle, assassiné crapuleusement Liège il y a une semaine et dont le Sénégal ne souhaite pas son retour au pays pour l'inhumer CAR homosexuel, je trouve cela de la part de ce pays qui était le sien, profondément scandaleux, irrespectueux voire clairement dégoûtant et infâme ! Comment un pays peut-il refuser le retour d'un de ses enfants cause de son orientation (et non choix) sexuel ? », s'emporte le socialiste belge.

« Dégoûté », il se résigne et annonce l'enterrement de Mbaye Wade en Belgique « contrairement ses volontés ». « Mais nous tous serons près de luî jamais », ajoute François Yserentant selon qui, « c'est peut être mieux finalement, Mbaye, d'être accueilli dans ta dernière demeure dans un pays qui t'aime et non de l'autre ».

Nous vous recommandons