Après son passé carcéral, l'étudiant Saer Kébé se voit refuser sa bourse d'études

Après son passé carcéral, l'étudiant Saer Kébé se voit refuser sa bourse d'études

Seneweb Le 2020-03-31  Source
Inscrit régulièrement à la faculté des sciences juridiques et politiques de l'université Cheikh Anta Diop de Dakar, l'étudiant Saer Kébé s'est vu refuser l'obtention de sa bourse, en dépit du fait qu'il ait rempli tous les critères requis.

''Après l'obtention de mon baccalauréat (avec mention assez bien : Ndlr), je me suis inscrit à la faculté des sciences juridiques et politiques de l'université Cheikh Anta Diop de Dakar. Et comme tout étudiant inscrit à l'université publique et qui réunit les critères doit obtenir une bourse, moi, après la sortie des listes sur la plateforme, j'ai vérifié mon nom mais je ne l'ai pas vu. J'ai pensé que c'était une omission, mais quand je me suis rendu à la Direction des bourses, on m'a notifié que mon statut d'ancien détenu m'empêche d'obtenir une bourse'', a expliqué Saer Kébé.

L'étudiant estime qu'une telle décision n'a aucun statut juridique.

''Personnellement, ça m'a choqué, ça m'a fait mal parce que le statut juridique n'intervient pas et ne fait pas partie des critères pour obtenir une bourse. Les critères pour obtenir une bourse, tout le monde le sait, c'est qu'il faut être de nationalité sénégalaise, avoir le baccalauréat au premier tour, ça dépend des séries, avec une moyenne de 10 et plus'', explique l'étudiant.

Face à cette décision qu'il juge ''arbitraire'' et sans ''aucun fondement légal'', Saer Kébé déplore : ''cette décision, fait mal d'autant plus que moi je comptais sur cette bourse pour vraiment régler certaines dépenses concernant mes études. Pour l'instant, il n'y a rien de concret mais je me suis entretenu avec le Directeur, lui-même, il m'a dit qu'après la levée du couvre-feu, on va essayer de voir quelles solutions opter pour régler définitivement ce problème. Mais, pour l'instant, il n'y a rien de concret''.

Pour rappel, Saer Kébé, ancien élève du lycée Demba Diop de Mbour avait été placé en détention préventive durant 4 ans pour apologie du terrorisme. Détenu à la prison du Cap Manuel de Dakar, Saër Kébé avait publié un post sur la page Facebook de l'ambassade des Etats-Unis pour se plaindre du soutien de Washington à Israël, qui bombarde des populations civiles palestiniennes.

Nous vous recommandons

Actualité

Génocide: étape clé pour la remise de Félicien Kabuga

Slateafrique