Attaque ouest-foire : Les nervis de Diouf Sarr armés d'armes blanches sèment la terreur dans le quartier

Attaque ouest-foire : Les nervis de Diouf Sarr armés d'armes blanches sèment la terreur dans le quartier

Senenews Le 2020-09-25  Source

Encore une autre attaque après celle des tabliers et commerçants dans la commune de Yoff. Ce mercredi 23 septembre 2020 les nervis et agents de la commune de Abdoulaye Diouf Sarr ont fait irruption dans une rue du quartier de Nord foire, non loin de la mairie pour faire la loi. Et pas de la meilleure des manières!

C'est vers les coups de 17 Heures qu'un convoi du personnel de la mairie de Yoff accompagné de nervis ont fait une descente musclée dans une boulangerie du coin. Les riverains témoignent!

«Les agents de la mairie de la commune de Yoff sont venus dans mon quartier Nord foire pour saccager une boulangerie et agresser les riverains. C'était comme dans film de guerre entre la population et les nervis d'Abdoulaye Diouf SARR. Ils ont assailli le quartier et insultaient tout le monde, sans distinction. Or, on ne peut pas accepter que ces gens nous agressent en plein jour. Même s'ils se réclamaient de la mairie de Yoff. Ils avaient des armes blanches (coupe-coupe) et comme des vandales, jetaient des pierres aux habitants qui osaient intervenir pour calmer les choses », témoigne une dame qui tient boutique côté de la boulangerie ciblée.

Selon le responsable de la dite boulangerie, tout est parti d' une autorisation de stationnement, des chariots de distribution de pains vers les différents lieux de vente, selon ses explications:

«Les agents de la mairie de Diouf SARR m'ont demandé si j'avais une autorisation pour les chariots stationnés devant ma boulangerie. J'ai répondu par la négative et c'est l qu'un groupe de nervis est venu pour les arracher et les mettre dans leurs voitures. J'ai dit l'agent de la mairie qui m'a montré sa carte que mes chariots étaient en bon état et qu'il faut prendre compte de ça , qu'ils me soient restitués dans ce bon état», relate Cheikh Diop, gérant de la boulangerie. c'est suite ce bref échange que les choses ont dérapé, et qu'unjeune employé d'une vingtaine d'année a été victime de l'agressivité de ces nervis. Il s'en est sorti avec une main coupé. Il sera conduit dans un centre de santé pour les soins primaires.

Loin de s'arrêter l les nervis de commune d'Abdoulaye Diouf SARR se sont emportés en proférant des injures au responsable et ses trois employés. Venue pour calmer ces jeunes au sang bouillant, une maman se fait insulter sans ménagement par les nervis. Ses enfants, informés de la situation sont sortis pour en découdre avec ces nervis armés d'armes blanches. Leurs camarades du quartier sont venus leur prêter main forte, et ce fut l'affrontement entre agents de la mairie et jeunes du quartier Nord Foire.

Les nervis de la commune de Yoff déchaînés, jettent même des pierres aux jeunes qui sont perchés sur leurs balcons et leur rendent leurs insultes.

Dans cet échange de jets de projectiles, une maison a été saccagée et les propriétaires furieux, comptent trainer le maire de Yoff devant la justice pour obtenir réparation des dégâts.

Contrairement aux propos relayés dans certains organes de presse, le payement de taxe n'est pas l'origine de cette bataille comme l'a expliqué le responsable de la boulangerie. Il a accepté de faire une vidéo pour démentir l'information sur la question de patente.

Nous vous recommandons