Aveyron : intercepté à  231 km/h avec un taux d’alcoolémie de plus de 1,6 gramme

Par , publié le .

Actualité

Le conducteur se trouvait au volant d’une puissante berline lorsqu’il a été interpellé par les gendarmes du peloton motorisé de Millau.

En quelques minutes, ce chauffard se retrouve avec un joli « palmarès ». Ce mardi 11 janvier, les gendarmes du peloton motorisé de Millau (Aveyron) ont en effet ferré un gros poisson en interceptant un conducteur à  très grande vitesse sur l’autoroute A75. Ce dernier roulait à  plus de 100 km/h au-dessus de la limitation de vitesse tout en conduisant en état d’ivresse.

Ce sont les gendarmes de l’Aveyron qui relaient l’information sur leur page Facebook. Les gendarmes du peloton motorisé de Millau effectuaient une opération de contrôle sur l’autoroute A75 lorsqu’une Audi RS5 est contrôlée à  la vitesse de 231 km/h au lieu des 130 km/h autorisé sur cette portion.

Les gendarmes se lancent immédiatement à  la poursuite du chauffard et se portent très rapidement à  son niveau. Le conducteur est alors invité à  se garer sur une aire de stationnement. Les gendarmes remarquent très vite que quelque chose cloche dans le comportement du conducteur et ils décident de contrôler son taux d’alcoolémie.

Bien leur en a pris, car l’éthylotest affiche alors un taux de 1,64 gramme d’alcool par litre de sang, soit trois fois la limite maximale autorisée. L’homme a été arrêté sur le champ avant d’être placé en garde à  vue et placé en cellule de dégrisement. Bien entendu, il s’est vu notifier la suspension de son permis dans la foulée.

Convoqué devant la justice, le chauffard devra répondre des faits de « mise en danger de la vie d’autrui, d’alcoolémie en état de récidive légale et excès de vitesse de plus de 50 km/heure » devant le tribunal. Des faits pour lesquels il encourt une peine de 7 ans de prison, 100 000 euros d’amende et une suspension de permis pouvant atteindre 10 ans.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)