Aziz Ndiaye et le recel de riz

L'affaire de recel de riz dans lequel le promoteur de lutte Aziz Ndiaye, ainsi que son père El Hadj Baye Alé et son frère Massata Ndiaye sont impliqués, n'a pu être jugée hier. Le dossier a été nouveau renvoyé au 8 novembre prochain. Cette fois-ci, c'est pour des raisons médicales. Car le père du promoteur et opérateur économique est alité.

Son avocat Me Moustapha Dieng a présenté un certificat médical attestant que le vieux El Hadj Baye Alé Ndiaye est hospitalisé. C'est la énième fois que le procès a été renvoyé. La dernière fois, c'est Aziz Ndiaye qui n'avait pu se présenter la barre du tribunal correctionnel puisqu'ayant été en garde vue la Section de recherches de la gendarmerie pour une affaire d'huile. Il a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire.

En attendant d'être édifié sur cette affaire, il répondra avec son père des chefs d'association de malfaiteurs et de complicité de recel, tandis que Massata Ndiaye comparaîtra pour association de malfaiteurs et recel de riz. Pour rappel, le commerçant malien Abdou Konté devait convoyer une quantité de riz d'une valeur de 100 millions de francs CFA pour le compte du commerçant Mamadou Kébé. Mais curieusement, la marchandise s'était retrouvée dans les locaux de la société Aziz Business Company (Abc) qui s'active dans le commerce, le transport, l'import-export et l'événementiel.

→ Lire l'article au complet sur Enqueteplus



Nous vous recommandons

Actualité

Mansour Faye cogne l'opposition

Dakarmatin

Actualité

Urgent - Le marché de Thiaroye brûle !

Leral