Bénin : La restriction de la liberté d'expression inquiète Amnesty international

Bénin : La restriction de la liberté d'expression inquiète Amnesty international

Senenews Le 2020-01-21  Source

L'organisation Amnesty international s'inquiète de la liberté d'expression des journalistes et blogueurs après l'arrestation de 17 d'entre-eux. Ceux-ci ont été poursuivis et condamnés 2 ans de prison ferme en vertu de la loi dur le Code du numérique.

«Le code a été adopté il y a moins de deux ans, 17 personnes poursuivies, c'est beaucoup, et surtout quand on voit les faits pour lesquels ils sont poursuivis savoir par exemple, harcèlement alors qu'on n'a fait que tweeter sur la possible nomination du ministre des Affaires étrangères un poste d'ambassadeur Paris. Rien que pour cela, il a fait 7 jours en détention», dénonce François Patuel, chercheur sur l'Afrique de l'Ouest Amnesty International.

A en croire le chercheur, «la loi ne doit pas être utilisée pour restreindre de manière arbitraire le droit la liberté d'expression. En droit international des droits de l'homme, les textes sont clairs : on doit pouvoir porter des messages critiques, voire outrageants l'encontre du président de la République par exemple ou d'autres personnalités publiques, sans avoir peur d'être arrêtés ou d'être détenus pour ces propos», rapporte rfi.fr.

Nous vous recommandons