Burkina : La Cédéao demande « l’arrêt des violences et des pillages»

Par , publié le .

Actualité

Dans un communiqué, la Cédéao (la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest) condamne la « prise du pouvoir par la force » au Burkina Faso. Elle demande « aux forces de Défense et de Sécurité d’éviter l’escalade et, en toutes circonstances, de protéger les civils ». La Cédéao demande « l’arrêt des violences et des pillages, de tous genres, qui ne peuvent être tolérés ». Ce communiqué fait suite à  un autre communiqué publié le 30 septembre.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)