Cancers : un risque de cancer du sein plus élevé chez les hommes à  cause de l’infertilité masculine

Par , publié le .

Actualité

Selon une nouvelle étude, l’infertilité masculine pourrait augmenter le risque de cancer du sein chez les hommes.

Les cancers du sein concernent massivement les femmes. Chez les hommes, il s’agit d’un cancer rare et peu connu, dont les causes ne sont pas encore certaines. 1 % des hommes seraient concernés chaque année par ce type de cancer en France. Une étude menée par des chercheurs britanniques et publiée dans Breast Cancer Research vient de s’intéresser aux causes de ce cancer chez les hommes, concluant notamment qu’il serait lié à  l’infertilité masculine.

Pour arriver à  cette conclusion, l’institut de recherche sur le cancer de Londres a interrogé 1998 hommes atteints d’un cancer du sein et vivant au Pays de Galles ou en Angleterre. Il leur a été demandé de remplir un questionnaire, concernant notamment leur fertilité et celle de leur partenaire. Dans le panel, 5,6 % des participants ont signalé souffrir d’infertilité et 19,2 % n’avaient pas d’enfants. Les données récoltées ont ensuite été comparées à  celles d’un groupe témoin composé de 1 597 hommes.

Les auteurs sont ainsi venus remarquer que les hommes atteints d’un cancer du sein étaient plus nombreux à  signaler des problèmes d’infertilité, mais aussi que le nombre d’hommes sans enfant était plus important en comparaison avec le groupe témoin. Ils soulignent ainsi que les hommes stériles ont deux fois plus de risque de développer un cancer du sein invasif par rapport à  ceux n’ayant pas de problèmes d’infertilité. Les auteurs précisent avoir étudié d’autres causes potentielles de cancers du sein durant cette étude, comme la consommation d’alcool, le tabagisme, les antécédents familiaux de cancer du sein et les maladies du foie. Cependant, ils expliquent n’avoir trouvé « aucune preuve solide que ces facteurs affectaient les résultats ».

Michael Jones, auteur principal de cette étude, est notamment venu expliquer dans une interview pour Science et Avenir que « les preuves présentées dans notre étude suggèrent que l’association de l’infertilité et du cancer du sein devrait être confirmée par des recherches supplémentaires et que de futures enquêtes sont nécessaires sur les facteurs sous-jacents potentiels, tels que les déséquilibres hormonaux ».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)