Casamance : Un combattant du MFDC saute sur une mine

C'était le samedi 7 décembre dernier qu'un combattant supposé appartenir à la basse du MFDC de Diakhaye dans le nord Sindian avait marché sur une mine. Selon nos sources, la victime répondant au nom de Souleymane Diedhiou a été grièvement blessé dans l'explosion de cette mine anti-personnel. Agé de 42 ans, il est domicilié dans le village d'Ebinkine, localité située dans le Nord Sindian, dans le département de Bignona.

«Les éclats de la mine ont atteint plusieurs parties de son corps. Il a été acheminé d'urgence d'abord au district sanitaire de Diouloulou, après diagnostic de ses blessures graves par les blouses blanches, puis transféré aux services des urgences du Centre hospitalier régional de Ziguinchor où il est, pour l'heure interné», a-t-on appris de sources sûres.

A en croire les mêmes sources : «la victime, un combattant du MFDC, a eu un traumatisme frontal. Cependant, il a été pris en charge aussitôt et a bénéficié d'analyses, de pansements, de traitements, de scanner, d'une radiographie au niveau du thorax et de ses deux avant-bras», renseigne une source médicale.

Selon nos sources médicales : «l'ophtalmologue qui a décelé une érosion cornéenne bilatérale, lui a été administré le traitement qu'il lui fallait. Ce dernier (l'ophtalmologue) va le revoir ce lundi matin».

Malgré l'accalmie notée en Casamance, les populations craignent toujours la présence des mines dans certaines parties sud du pays. Ce qui fait que certaines populations des villages abandonnés résignent toujours à retourner chez eux. Depuis le début du conflit armé en Casamance, ce drame augmente le nombre victimes de mines qui passe ainsi à 831 personnes.

Pape Ibrahima Diassy/senegal7

Nous vous recommandons