«Ces actes relèvent d'un manque de compréhension de toutes les informations relayées propos de la maladie»

«Ces actes relèvent d'un manque de compréhension de toutes les informations relayées propos de la maladie»

Sudonline Le 2020-05-29  Source
A son avis, il y a également un problème de perception et de représentation de la maladie. «L'étiquetage, la marginalisation, le rejet et l'exclusion vis--vis des malades du Coronavirus sont davantage notoires dans notre société. L'esprit de sectarisme a été également manifeste. Ce qui est très regrettable et scandaleux. Le territoire sénégalais appartient tous les citoyens», souligne-t-il.

Toutefois, ces faits ne traduisent pas l'effritement des valeurs, selon lui. Mais, il tient préciser que c'est une question d'appropriation de ces valeurs qui se pose. «On les convoque quand cela nous arrange, mais on s'en défait dès qu'elles doivent s'imposer nous... Les normes et valeurs qui les confortent doivent transcender nos désirs, émotions, pulsions ou sentiments. Hélas, cela n'est pas perçu ainsi par la plus grande partie de la société sénégalaise», regrette-t-il.

La stigmatisation et cette mauvaise perception, qu'ont les gens de la maladie, peuvent être changées si on met l'accent sur les mesures prises pour empêcher la contamination travers les corps. «Si, dans la sensibilisation, on arrivait montrer comment on enterre les morts de Covid-19, en conformité avec leurs croyances religieuses et en respect du protocole, certainement cela aurait pu changer la perception erronée des uns et des autres. A coup sûr, il y a eu un déficit d'informations; et cela incombe l'Etat et sa forme défectueuse de communication», avance-t-il.

Nous vous recommandons

Actualité

Sur l'Ocean Viking, vague d'espoir après la tempête

Slateafrique