CESE : Voici les 3 raisons qui ont poussé Macky Sall a limogé Aminata Tall

Par décret datant du mardi 14 mai, le président Macky Sall a limogé Aminata Tall de son fauteuil de présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese) pour nommer sa place Mimi Touré. Une surprise voir même une trahison pour certains militants de Aminata Tall, mais qui était pourtant prévisible travers ces 3 raisons, renseignent nos confrères de Rewmi.

En effet, depuis la réélection de Macky Sall, il se susurrait qu'Aminata Tall ne devrait pas rester au poste de présidente du Cese pendant les 5 ans du second mandat. Selon une source autorisée, Macky Sall a longtemps voulu se séparer d'Aminata Tall au motif qu'elle a perdu du terrain politique au Baol. Pour preuve, la coalition BBY a pratiquement été laminée par l'opposition lors des dernières élections Diourbel. Et d'après les responsables locaux, les faibles résultats enregistrés dans le département de Diourbel sont les fruits du travail superficiel mené par Mme Aminata Tall.

Ce n'est pas tout. Elle a été accusée de monter, lors de la Présidentielle, son propre comité électoral, parallèle celui de la coalition qui avait un plénipotentiaire en la personne du maire, des coordonnateurs départementaux, communaux et de quartiers. Le comble dans cette affaire, c'est que le jour du scrutin, Aminata Tall est allée voter Dakar (Yoff) pour ne revenir que dans la soirée Diourbel fêter une victoire qui n'est pas la sienne.

Elle était devenue une alliée encombrante pour Macky qui lui reprochait de ne pas mouiller le maillot sur le terrain politique. A l'origine de son départ du CESE, la pression des femmes de BBY et de l'Apr sur Macky Sall pour remplacer Aminata Tall par la ministre d'Etat, Marième Badiane.

Mais rien ne semble être perdu pour Aminata Tall connue pour sa forte personnalité. Cette dernière dont la base électorale de Diourbel a connu un recul, ne sera pas envoyée la retraite par le président Macky Sall. En d'autres termes, Aminata Tall pourrait bénéficier d'un poste potiche. Une façon pour le président Sall de la caser, le temps qu'elle amorce son retrait du champ politique.

Nous vous recommandons

Actualité

Kaolack sous les eaux !

Senenews

Actualité

Le tunnel de Soumbédioune inondé

Dakarmatin