Charte Africaine des Droits de l’Enfant : Vers une mise en Å“uvre de l’agenda

Par , publié le .

Actualité

Le Projet d’Appui à  la Protection des Enfants victimes de Violation de leurs droits (PAPEV) a  restitué le rapport  de concertation avec les enfants sur l’état de mise en Å“uvre de la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant au Mali. Un cadre de plaidoyer pour le Parlement des enfants à  l’endroit des autorités nationales, sur certaines problématiques de protection qui affectent les enfants à  travers tout le territoire.

L’Objectif général étant de faire l’état de la mise en Å“uvre  durant les trente dernières années et permettre de projeter les perspectives de sa mise en Å“uvre dans l’agenda 2040. L’atelier a été organisé par la Direction Nationale de la Promotion de l’Enfant et de la Famille (DNPEF), avec l’appui financier du Projet d’Appui à  la Protection des Enfants Victimes de Violation de leurs droits (PAPEV).

Le PAPEV est une initiative du Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH), mis en Å“uvre avec l’appui de la CEDEAO, à  travers son Centre opérationnel en charge du Genre et le soutien financier de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement.

Ce projet se distingue singulièrement, par l’adoption d’une approche sous régionale harmonisée et intégrée autour des initiatives visant l’exploitation et la maltraitance des enfants, en réunissant au moins six pays de la sous-région ouest-africaine, à  savoir, la Guinée, la Gambie, la Guinée-Bissau, le Sénégal, le Mali et le Niger, grâce à  l’appui financier de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)