Collette Senghor : Une première dame discrète

Collette Senghor : Une première dame discrète

Seneweb Il y'a 3 semaines  Source
Femme discrète et influente, Collette Senghor était comme une ombre à côté de Senghor : toujours présente, mais toujours effacée.

Collette Hubert la veuve de Léopold Sédar Senghor est décidée cet après midi en France à l'âge de 94 ans. L'ancienne première dame, mariée à Senghor en 1957 est née en 1925 en Normandie de Jean Roger Hubert et de Marie Thaïs de Betteville. Une famille assez nantie d'ailleurs au vu de la villa à Normandie. "Ils ont une sorte de château, une maison d'un certain prestige. Et lorsque Mame Less Dia avait écrit que Senghor disposait d'un château en Normandie, il a été condamné, parce que Senghor avait dit à l'époque que la maison appartenait aux parents de sa femme'', se souvient un interlocuteur.

Collette Senghor est décrite comme un personne discrète. Il était très rare de la voir prendre la parole en public, bien vrai qu'elle accompagnait son mari dans ses déplacements à l'interne comme à l'étranger. "C'était une dame très discrète, assez effacée. Je ne l'ai vu prendre la parole en public qu'une seule fois, c'était à Niarry Tally'', se souvient un autre interlocuteur ayant suivi de près la vie politique sénégalaise. "C'est la seule première dame qui s'est placée hors de la sphère politique. C'est une femme très discrète qui a beaucoup influencé son mari'', ajoute le poète Amadou Lamine Sall, contacté par Seneweb. Sall voit également en elle une muse pour l'écrivain Senghor.

Tous nos interlocuteurs sont unanimes sur le fait que Collette n'a jamais joué un rôle politique. C'est pour cette raison d'ailleurs que, fait-on remarqué, malgré les adversités auxquelles Senghor a fait face, sa femme n'a jamais été citée. "Elle n'a jamais été impliquée dans les conflits politiques'', souligne un sexagénaire.

Elle avait barré la route à Diouf et Djibo Ka

Pourtant, cette attitude ne signifie nullement qu'elle n'avait pas de rôle. Un interlocuteur se souvient qu'Abdou Diouf et Djibo avaient du mal à voir accès Senghor. En fait, explique-t-on, quand Senghor a quitté le pouvoir, c'est elle qui a fait barrage pour que Abdou Diouf et Djibo ne puissent pas le voir.

"Djibo Ka était accusé d'avoir trahi Senghor, d'avoir précipité une désenghorisation au profit de Diouf. Djibo voulait que Diouf devenu président s'assume, donc il fallait qu'on efface Senghor totalement. Diouf aussi a oublié qu'il devait reconnaissance à Senghor qui l'avait choisi parmi des gens plus solides que lui. Il ne rendait pas visite à Senghor, et Collette a très mal vécu ça'', souligne cet interlocuteur.

Cette histoire est d'ailleurs relatée par Amadou lamine Sall dans un ouvrage écrit en 2006 sur les 100 ans de Senghor. Sall explique comment Collette a interdit la maison à Diouf et Djibo Ka et que finalement, elle n'a permis à ces deux hommes de rencontrer Senghor qu'une seule fois. "Elle a été 45 ans durant le point fixe de Léopold Sédar Senghor, sa valeur-refuge, son équilibre'', écrit l'ancien journaliste Cheikh Diallo.

L'histoire des photos de profil

Les témoignages indiquent également qu'elle a beaucoup souffert de la disparition de son fils Philippe d'un accident de voiture en 1982. Mais elle "est restée digne dans la souffrance''. Toutefois, après le décès de Senghor en 2001, Collette s'était repliée sur elle-même. "Depuis 18 ans, elle vivait seule, retranchée dans son manoir de Verson'', ajoute Diallo.

Collette était la deuxième et dernière femme de Senghor qui avait épousé d'abord une fille de Félix Eboué avec qui il a divorcé en 1956. Collette sera épousé un an plus tard. Mais ses relations avec les enfants de Senghor Guy et François n'étaient pas faciles. "A chaque fois que les enfants devaient venir à la maison, Senghor devait lui en parler'', souffle un interlocuteur.

Avec Collette Senghor, il y avait aussi une histoire de photo. Un doyen de la presse qui travaillait au journal Le Soleil se souvient qu'elle n'aimait pas se faire photographier de profil, mais toujours de face. "Comme elle est toubab et qu'elle a un nez assez long, elle n'acceptait pas les photos de profil. Nous qui étions au Soleil, on le savait tous'', sourit cet interlocuteur.



Nous vous recommandons

Actualité

MODEL avec Ibrahima SALL - Communiqué du Bureau Politique

Leral

Actualité

BALDE ISSA

Seneweb

Actualité

Dip Doundou Guiss ... Nightmare (Clip Officiel)

Xalimasn

Actualité

Messi humilie ses coéquipiers et inscrit 3 buts monstrueux à l'entraînement (vidéo)

Senenews

Actualité

BALDE ISSA

Seneweb