Concert de casseroles : Yewwi bande les muscles et charge le pouvoir

Par , publié le .

Actualité

Au lendemain du concert de casseroles initié par le leader du Pastef, c’est un vent de satisfaction qui souffle au sein de la coalition Yewwi Askan Wi. Au-delà  de la satisfaction, les leaders de Yaw considèrent que l’adhésion de la population constitue un message à  la fois pour le pouvoir et l’opposition.
Durant leur conférence de presse ce jeudi 23 juin, Khalifa Sall et Cie ont décrypté cette nouvelle forme de lutte et ont, en outre, démêlé la situation actuelle du Sénégal. 
Le concert de casseroles est interprété de la même manière par l’essentiel des leaders de Yewwi Askan Wi. « Ce concert est un référendum, parce que la majorité des Sénégalais était sortie hier, toutes catégories confondues », scande Aà¯da Mbodj.
« Ce qui s’est passé hier, c’est l’illustration de l’aversion que le peuple a pour Macky Sall », déclare Habib Sy. « Ce tsunami de casseroles montre que ce peuple a vomi Macky Sall », affirme Cheikh Tidiane Youm. 

Les leaders de Yewwi restent ainsi convaincus que le peuple sénégalais a choisi son camp. Et ce choix résulte, selon eux, d’une situation économique et politique « en dégradation continue ».
« Ce qui est frappant est que les populations sont sorties pas seulement avec des casseroles, mais avec des messages », explique Aà¯da Mbodj confortée par Cheikh Tidiane Youm. « Les Sénégalais ont faim. Ce qui le prouve est qu’à  l’heure du dîner, ils ont utilisé les marmites pour faire du bruit ». 
Parlant de la situation économique, Habib Sy a affirmé que le « gouvernement a failli, malgré le taux de croissance chanté partout ». Habib Sy va jusqu’à  craindre le pire dans les jours à  venir, car « l’Etat n’a pas pris les mesures idoines pour prévenir les crises qui secouent le monde actuellement. Cette faillite, il la note surtout « sur le plan démocratique ».
Et comme pour lui emboîter le pas, Ousmane Sonko révèle que « Macky Sall a battu le record d’arrestations politiques en arrêtant, en 10 ans, 700 personnes et le tout pour des motifs politiques ». 
La coalition Yewwi Askan Wi compte ainsi « poursuivre le combat ». Le leader du Pastef annonce que « toutes les manifestations prévues sont maintenues, y compris celle du 29 juin ». 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)