Congrès SOSECAR : 60 ans de pratique de la cardiologie célébrés

Par , publié le .

Actualité

Soixante ans de pratique de la cardiologie au Sénégal ainsi que 40 ans de la formation de spécialistes en cardiologie par l’école de Dakar seront célébrés à  travers le concept 60/40.  Cette école a formé des centaines de cardiologues du Sénégal et d’autres pays, notamment d’Afrique subsaharienne et du Maghreb.
En effet, la Société sénégalaise de cardiologie (SOSECAR) tient son Congrès international à  partir de demain jeudi 9 décembre à  Dakar. Ce congrès conjoint associe la 3e édition de Cardiotech Sénégal, le 2e Congrès de l’Association des sociétés de cardiologie d’Afrique de l’Ouest et du Centre (ASCAOC) et la célébration du double anniversaire 60/40.
De grandes avancées technologiques ont été notées ces dernières années, avec l’utilisation optimale d’objets connectés dans le diagnostic précoce, la télésurveillance de la santé cardio-vasculaire et même dans le traitement curatif de certaines maladies cardio-vasculaires.
Dans ce sillage, la cardiologie connectée, c’est-à -dire l’»˜’application de la santé connectée dans le domaine de la prise en charge des maladies cardio-vasculaires », sera abordée parmi les thèmes.
»˜’Ces formidables avancées technologiques méritent d’être connues des cardiologues devant s’inscrire résolument dans la dynamique actuelle qu’exige leur spécialité ».
Fibrillation atriale, réadaptation cardiaque au cÅ“ur des débats
 Entre autres sujets qui seront traités, la fibrillation atriale, qui est une anomalie du rythme cardiaque qui perd sa régularité, créant une arythmie. Cette pathologie peut être responsable de complications graves telles que les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la mort subite.
Il y a aussi, la réadaptation cardiaque de l’insuffisance cardiaque, qui désigne un ensemble de mesures d’éducation thérapeutique, de modifications hygiéno-diététiques et de réentrainement à  une activité physique régulière et autonome, appliqué aux patients souffrant de pathologies cardio-vasculaires.
»˜’Toutes les maladies cardio-vasculaires exposent au risque d’insuffisance cardiaque. Il s’agit d’une incapacité du cÅ“ur à  nourrir les différents organes du corps humain ».
Le rendez-vous d’éminents conférenciers
L’essentiel de l’actualité de la cardiologie sera abordé pendant la rencontre scientifique des cardiologues, dans le cadre de l’édition 2021 qui revêt un cachet tout particulier, selon la SOSECAR. C’est un moment privilégié de la vie de nos sociétés savantes réunies au sein de l’Association des sociétés de cardiologie d’Afrique de l’Ouest et du Centre (ASCAOC) portée récemment sur les fonts baptismaux, regroupant 15 pays francophones de la sous-région.
 
Cette rencontre scientifique accueille d’éminents conférenciers d’Afrique subsaharienne, du Maghreb, d’Europe, du Canada et d’Amérique latine.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)