Conseil de la SAR bloqué par la sécurité rapprochée de Khadim Bâ: les contours d'un coup d'état avorté à la SAR

Conseil de la SAR bloqué par la sécurité rapprochée de Khadim Bâ: les contours d'un coup d'état avorté à la SAR

Leral Le 2020-09-25  Source

La réunion du Conseil de la SAR a été bloquée par la sécurité rapprochée de Khadim Bâ. Ce fait en réalité, n'est que l'un des derniers actes d'un coup d'état avorté à la SAR. Voici avec des pièces jointes, les raisons de ces remous'

Depuis presque 15 jours, le PCA de la SAR a convoqué une réunion du CA dans un lieu tenu secret jusqu'au jour j, pour entériner des décisions importantes portant sur la gestion stratégique de la boîte et les commandes en gré à gré de cargaison, en lieu et place des appels d'offres.

Une convocation adressée à Amadou Bâ, père de Khadim Bâ Locafrique, est à l'origine des perturbations. Car Amadou Bâ n'est pas membre du CA. Le juge a confirmé Khadim Bâ, patron de Locafrique, comme unique administrateur au niveau de la SAR. Muni de cette décision de justice en sa faveur, Khadim Bâ était dans ses droits.

Ce jeudi 24 Septembre 2020, devait se tenir la réunion au niveau du siège de la SAR, en violation de la décision de justice. Le PCA de la SAR qui s'est rangé du côté de Amadou Bâ, a voulu piétiner la décision de justice.

A leur grande surprise, à leur arrivée au siège ce matin, ils ont trouvé des jeunes qui se sont opposés à la tenue de cette réunion. Car le PCA a choisi Amadou Bâ, alors que la justice a tranché en faveur de Khadim Bâ.

Les dessous de cette tentative de "coup d'Etat" avorté sont à trouver dans la volonté de la direction d'entériner des décisions suspectes portant sur les commandes et de dissimuler la mal gouvernance qui est à l'origine d'un trou de plus de 50 milliards FCfa.

Aujourd'hui, Serigne Mboup qui a montré ses limites, doit rendre compte de sa gestion. Son complice, le PCA, a vendu son âme au diable en tentant de couvrir Amadou Bâ contre une décision de justice.

Nous vous recommandons

Actualité

Nigeria: deux semaines de manifestations inédites

Slateafrique

Actualité

Présidentielle en Guinée: des heurts meurtriers

Slateafrique