Coopération pour la Sécurité Intérieure : l'Union européenne (UE) fournit 26 véhicules à la Direction Générale de la Police Nationale

Coopération pour la Sécurité Intérieure : l'Union européenne (UE) fournit 26 véhicules à la Direction Générale de la Police Nationale

Leral Le 2020-05-28  Source

L'Union européenne (UE) a remis, ce jeudi 28 mai 2020, 26 véhicules à la Direction Générale de la Police Nationale. Ce matériel roulant est destiné plus particulièrement à la Direction de la Police Judiciaire (DPJ) et à la Direction de la Police de l'Air et des Frontières (DPAF).

La cérémonie s'est déroulée à l'Ecole Nationale de Police en présence de Mme Irène Mingasson, ambassadrice de l'UE au Sénégal et de l'Inspecteur Général Ousmane Sy, Directeur général de la Police Nationale.
C'est ainsi en cette période de crise sanitaire, économique et sociale sans précédent, que l'UE a réitère son soutien au Gouvernement du Sénégal. Ces véhicules comptent appuyer les services bénéficiaires dans leurs missions de surveillance et contrôle face à la multiplication des menaces transfrontalières.
Selon la note d'information reçue, cette activité s'inscrit dans le cadre du programme de coopération pour la sécurité intérieure entre le Sénégal et l'Union Européenne (SENSEC-UE) qui vise à prévenir et réduire les facteurs de déstabilisation pour préserver le développement du Sénégal.
Doté d'un budget de 10 millions d'euros financé par l'UE, ce programme comprend trois composantes notamment la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, le contrôle et la surveillance des frontières ainsi que l'appui à la bonne gouvernance du secteur de la sécurité intérieure.
Dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme la modernisation des forces de sécurité intérieure est un atout majeur. Le Programme SENSEC-UE et les forces de sécurité intérieure sénégalaises se sont investies dans la modernisation des méthodologies, des protocoles et des plans de formation de personnels dans le but d'intensifier la lutte.
En ce sens, ce programme appuie la formation continue de la Division de cybercriminalité, la création de la Brigade antiterroriste, l'amélioration de capacités d'investigation de la Police technique et scientifique et du Groupe de recherche et d'interpellation.
En matière de lutte contre le trafic de migrants et la traite d'êtres humain, le programme soutient les services de sécurité en charge de combattre la migration irrégulière.
Ce geste selon l'UE contribue notamment à l'action de la Direction de la Police de l´Air et des Frontières qui vise le démantèlement des réseaux de trafiquants et à l'amélioration des techniques d'enquête sur faux documents.
La Division Nationale de Lutte contre le Trafic de Migrants et pratiques assimilées a été créée en 2018 avec l'appui du Programme SENSEC-UE et constitue une action que l'UE s'est engagée à consolider.
Le Programme contribue à la formation des personnels, au Sénégal, comme en Espagne avec l'appui de la Police espagnole, ainsi qu'à la réhabilitation des locaux et à l'achat d'équipements et de moyens plus efficaces.

Nous vous recommandons

Actualité

Touba : Le projet d'autoroute tombe à l'eau

Seneweb