Coro­na­vi­rus : Nouvelle découverte intrigante sur la transmission de la maladie

À Wuhan, épicentre de l'épi­dé­mie de coro­na­vi­rus (Covid-19), une jeune chinoise a infecté cinq membres de sa famille sans tomber malade. Etudié au Cinquième hôpi­tal du peuple d'Anyang, dans la province du Henan, son cas est détaillé dans un article de la revueJama Networkrelayé parReutersle 21 février.

Depuis son domi­cile de Wuhan, cette femme de 20 ans s'est rendue Anyang le 10 janvier. Avec cinq membres de sa famille, elle est allée voir un proche l'hô­pi­tal trois jours plus tard. Même si ce dernier n'est pas porteur du coro­na­vi­rus, la fièvre a gagné un des visi­teurs le 17 janvier, avant d'af­fec­ter tous les autres. Les cinq indi­vi­dus admis au Cinquième hôpi­tal du peuple d'Anyang étaient porteurs du Covid-19.

Alors qu'elle était la seule personne de Wuhan qu'ils avaient fréquen­tée, la femme de 20 ans a d'abord été testée néga­tif. Une deuxième analyse a montré qu'elle avait bien été infec­tée, sans toute­fois mani­fes­ter de symp­tômes. Au 11 février, elle semblait toujours en bonne santé.

Sa période d'in­cu­ba­tion a été esti­mée 19 jours, l où les méde­cins chinois ont long­temps consi­déré que cet inter­valle ne pouvait excé­der 14 jours. C'est d'ailleurs sur cette base que des mesures de quaran­taine ou des restric­tions de circu­la­tion ont été mises en place aux Etats-Unis et dans de nombreux autres pays.

Selon les chiffres offi­ciels du 23 février, quelque 78 000 personnes ont été conta­mi­nées travers le monde. Tandis que 52 000 personnes sont confi­nées dans le nord de l'Ita­lie, où quatre personnes ont succombé au virus, Wuhan va auto­ri­ser la sortie de non-rési­dents en bonne santé. À en croire une étude du centre des mala­dies infec­tieuses de l'Im­pe­rial College de Londres« envi­ron les deux tiers des cas de Covid-19 sortis de Chine sont restés indé­tec­tés au niveau mondial ».

Source: Reuters

Nous vous recommandons