Coronavirus : Serigne Khadim Lô appelle les Sénégalais à une « introspection générale »

Coronavirus : Serigne Khadim Lô appelle les Sénégalais à une « introspection générale »

Seneweb Le 2020-08-06  Source
En marge de la célébration de la fête de l'aid el Kébir à Thiès, le chef religieux Serigne Khadim Lô a appelé les Sénégalais à une « introspection générale » pour endiguer le fléau que constitue le coronavirus, eu égard des chiffres record enregistrés ces dernières semaines.


« Nous sommes testés dans notre foi par cette épidémie de Covid-19. Il est certain que l'histoire du monde est jalonnée de pandémies : des dix plaies de l'Egypte ancienne à l'épidémie de la peste du 19e siècle, les exemples ne manquent pas. Mais pour le croyant sincère, cet épisode sert de prime abord comme un avertissement. Dans ce cas-ci, la pandémie correspond à un contexte de corruption du monde jamais égalée. Dans une course folle pour amasser les biens, on semble reléguer au second rang la notion de Dieu et d'adoration », analyse d'emblée Serigne Khadim Lô dans un document reçu.

« De cette crise identitaire au niveau personnel, note-t-il, découle une crise des sociétés que le virus a fini d'exposer. En effet, la pandémie mondiale de coronavirus est venue révéler de manière éloquente la somme de faillites des systèmes de pensées modernes et avec elles les conséquences de certaines politiques économiques. C'est aussi la banqueroute d'une certaine vision du monde toujours plus orienté vers le profit plutôt que le bien-être social. Ainsi, la pandémie ouvre d'une manière béante les inégalités criantes du monde actuel et soudainement elle prive de besoins humains fondamentaux en plaçant des millions de personnes devant le risque d'une perte d'accès à leurs moyens de subsistance ».

« En d'autres termes, ajoute-t-il, la situation d'urgence sanitaire liée au Covid-19 s'est rapidement transformée en une crise située au cÂœur même de l'économie mondiale. Elle a modifié le pseudo équilibre entre état et marché confirmant une fois de plus la vacuité d'un capitalisme à outrance. Un système économique basé sur la concurrence et la recherche du profit coûte que coûte, l'une et l'autre garanties par de puissants Etats, s'est montré incapable de faire face de manière sereine à un choc de santé publique. L'organisation sociale s'avérant dysfonctionnelle, la question que le musulman doit se poser est de savoir que faire alors devant cette situation. A un niveau plus global il est certain que la pandémie a montré les faiblesses des systèmes en cours. Un renouveau mondial s'impose », conclut-il.

Nous vous recommandons