Corruption : la police, le président de la République, les ministres, les magistrats sont des corrompus selon les Sénégalais

Corruption : la police, le président de la République, les ministres, les magistrats sont des corrompus selon les Sénégalais

Leral Il y'a 1 semaine  Source
Dans son rapport annuel sur l'Indice de perception de la corruption (Ipc) en Afrique dévoilé hier, Transparency international indique que la police nationale, les chefs d'entreprises, le président de la République, les ministres, les magistrats, les députés et les chefs religieux sont corrompus.

La police occupe le peloton de tête avec 29% suivie des chefs d'entreprises et hommes d'affaires (28%).

La Police est suivie par les ministres et autres officiels du gouvernement qui occupent la 3e place de ce classement, avec 26%.

L'Assemblée nationale n'est pas en reste. Des citoyens interrogés (24%) partagent la conviction selon laquelle, certains de leurs députés sont partie prenante dans des faits de corruption. D'autres ont épinglé des acteurs de la justice.

23% de nos compatriotes sondés, ont indiqués que le président de la République et le Premier ministre sont corrompus.

Pour ce qui est des chefs religieux, un pourcentage de 8% de la population questionnée pensent qu'ils sont corrompus.

43% des Sénégalais interrogés pensent que la corruption a augmenté dans les 12 mois précédents. 53% autres sont d'avis que le gouvernement fait un mauvais travail dans la lutte contre la corruption.

Nous vous recommandons

Actualité

Lettre à M. Augustin Senghor

Dakarmatin

Actualité

France:le Guinéen Mamadou Barry tué par les supporters algériens

Dakarmatin

Actualité

Macky offre 20 millions à chaque lion

Dakarmatin

Actualité

Vidéo-Macky Sall aux lions : « on y a tous cru... »

Dakarmatin

Actualité

Can, Macky, mission reconquête

Dakarmatin

Actualité

CAN-2019: une traversée de Dakar triomphale pour les Lions du Sénégal

Slateafrique

Actualité

L'humoriste Mamane de retour au Niger pour l'aider

Slateafrique

Actualité

L'Afrique, un défi de taille pour la Banque mondiale et le FMI

Slateafrique