Côte d'Ivoire: La colère des fans de DJ Arafat

Les hommages à DJ Arafat continuent en Côte d'Ivoire et au sein de la diaspora africaine. La star du coupé-décalé s'en est allée ce lundi 21 août suite à un grave accident de la route. Depuis deux jours, les fans pleurent toujours la mort de leur artiste de légende. Ils attendent surtout un événement de grande ampleur pour saluer sa mémoire. Et l'impatience monte.

Depuis la mort de DJ Arafat, des dizaines de « Chinois », surnom donné aux fans du fait de leur grand nombre, se sont réunis au stade d'Angré, dans la commune de Cocody.

Le soleil est sur le point de se coucher. Pourtant, la foule de jeunes continue de grossir. Entre deux tubes de la légende du coupé-décalé, le bruit court qu'un spectacle en hommage à leur gourou doit se tenir.

« Il n'est pas mort, proteste l'un d'eux. C'est son esprit qui est parti, mais il est bien en nous. Arafat, il ne peut pas mourir. Il vit toujours. un artiste ne meurt jamais. Si vous tapez sur Youtube, Facebook ou n'importe quoi, tapez "Daïshi" seulement et il est là ! Il va régner jusqu'à la fin du monde ! »

Après quelques pas de danse, des larmes versées, mais surtout plusieurs heures d'attente, les admirateurs du Daïshikan s'impatientent. La tristesse laisse place à la colère et à la déception.

« On nous a dit qu'il y aurait ici un hommage à Daïshi. On attend depuis 14 heures et rien ! C'est pas normal », se plaint une fan. « DJ Arafat est un monument pour la Côte d'Ivoire, poursuit un autre. Donc, c'est pas cette image qu'on attend de la part de ceux qui sont censés organiser cet événement. Nous sommes là pour honorer DJ Arafat, qui n'est pas mort et qui est avec nous ! »

A quelques rues d'ici, d'autres impatients occupent les abords du domicile d'Arafat. En scandant le nom de leur mentor. Eternel à leurs yeux.

Nous vous recommandons