Couvre-feu : «Les actes des forces de l'ordre sont punis par les conventions internationales», Alioune Tine

Couvre-feu : «Les actes des forces de l'ordre sont punis par les conventions internationales», Alioune Tine

Seneweb Il y'a 2 semaines  Source

Le couvre-feu au Sénégal, entré en vigueur hier, a été émaillé de scènes de violence. Le président de Africa Jom Centrer rappelle que les actes des forces de l'ordre sont punis par les conventions internationales. Alioune Tine, qui a réagi sur iRadio, invite la direction de la police faire plus dans la sensibilisation.

«Si votre pays ne vous juge pas, les pays signataires de la convention peuvent vous juger. C'est ce qui est arrivé avec l'affaire Hissène Habré. En même temps, puisque la plupart des membres de la police du Sénégal souhaitent aller aux Nations Unies, si vous êtes soupçonné de torture, vous aurez des problèmes».

A la place des coups, Alioune Tine invite la direction de la police faire plus dans la sensibilisation.

«Je pense que la police doit avoir une méthode pédagogique extrêmement importante. Il faut le reconnaître, il y a une catégorie de Sénégalais qui aime transgresser et qui aime défier les autorités. Il faut d'abord leur adresser une communication très spécifique et bien cibler».

Cette sensibilisation, il l'attend aussi des leaders de l'opposition que le président de la République reçoit.

«Ce n'est pas seulement le rôle de l'Etat de sensibiliser. Je pense que les gens qui sont partis au palais pour dire qu'ils sont d'accord avec les mesures prise par le président Macky Sall doivent, leur tour, agir ».

Nous vous recommandons