Covid-19 : de moins en moins de tests de dépistage effectués en France

Par , publié le .

Actualité

La chute du nombre de tests de dépistage du virus de la Covid-19 continue en France.

Cela fait maintenant plusieurs semaines que le nombre de tests de dépistage faiblit en France. Cette dynamique est précisément observée depuis maintenant un mois et demi. Les données de Direction de la Recherche, des Etudes, de l’administration publique (Drees), rattachée au ministère de la Santé, vient d’ailleurs de souligner que le nombre de prélèvements a une nouvelle fois baissé la semaine dernière.

Au total, 1,58 million de prélèvements ont été effectués, soit une chute de 7 % par rapport à  la semaine précédente. De manière plus globale, le nombre de tests de dépistages a baissé de 61 % en un moins et demi. Le chiffre enregistré la semaine dernière est d’ailleurs le plus bas depuis le mois de décembre 2020.

Dans les détails, la Drees souligne que la baisse de la demande est constatée chez toutes les tranches d’âge, sauf les plus jeunes. Cela est notamment dà» à  l’utilisation de plus en plus importante des tests salivaires au sein de cette population depuis plusieurs semaines. Concernant le nombre de prélèvements par jour, aucun n’a dépassé la barre des 340 000 tests quotidiens, et la moyenne était fixée à  225 000 prélèvements sur 24 heures la semaine dernière.

Le recours de moins en moins massif aux tests de dépistage s’explique notamment par une conjoncture, o๠les contaminations sont de moins en moins importantes et que la pression sociale devient moindre, notamment à  cause d’une baisse des restrictions sanitaires.

la mi-mai, la moyenne glissante sur sept jours se situait à  31 800 cas détectés environ chaque jour, soit un chiffre au plus bas depuis la fin du mois de novembre 2021. Cependant, les départs en vacances pourraient relancer la demande de tests pour les Français souhaitant partir à  l’étranger ou prendre l’avion dans les semaines à  venir. Les experts craignent de leur côté que le suivi de l’épidémie soit désormais faussé à  cause de la chute important du nombre de prélèvements.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)