Covid-19 : deux études américaines statuent sur l’efficacité du port du masque à  l’école

Par , publié le .

Actualité

Deux récentes études américaines viennent de souligner l’utilité et l’efficacité du port du masque à  l’école.

Dans un contexte o๠le gouvernement français vient récemment d’annoncer la fin du port du masque à  l’école pour les enfants dans les départements o๠le taux d’incidence est inférieur à  50 pour 100 000 personnes à  partir du 4 octobre 2021, la question de l’utilité du masque dans ces établissements est de nouveau d’actualité. Récemment, deux études américaines viennent de pencher en faveur du masque à  l’école afin de protéger contre les contaminations liées à  la Covid-19.

Publiées par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) le vendredi 24 septembre, et relayées par <em>Le Parisien</em>, les résultats de deux nouvelles études viennent souligner les effets du port du masque à  l’école.

Dans la première étude, menée sur un millier d’écoles de deux comtés de l’Arizona, les résultats montrent que les établissements o๠le port du masque n’était pas obligatoire étaient 3,5 fois plus susceptibles de créer un cluster. Au total, 191 clusters ou débuts de clusters ont été constatés, donc 16 dans des établissements imposant le port du masque, 62 dans ceux l’ayant adopté tardivement et 113 dans les écoles n’ayant jamais imposé cette mesure sanitaire.

Du côté de la seconde étude, elle a porté sur le taux d’incidence en fonction des mesures sanitaires prises dans les écoles de 520 comtés. On apprend ainsi que le nombre de contaminations Covid-19 chez les enfants a augmenté après la rentrée des classes, mais encore plus dans les comtés o๠les masques n’étaient pas obligatoires. Le taux d’incidence était ainsi de 35 cas pour 100 000 habitants dans les comtés sans obligation de port du masque dans les écoles, contre 16 pour 100 000 dans les comtés o๠les enfants étaient masqués.

La situation est tout de même à  relativiser avec la France étant donné que ces études américaines prenaient en compte les élèves allant de la primaire jusqu’au lycée. La décision de levée du port du masque pour les enfants ne concerne en effet que les enfants des écoles primaires. Les récents résultats des CDC ne sont donc pas transposables au cas français.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)