COVID -19 : La vaccination différée d’une semaine à  Kédougou

Par , publié le .

Actualité

La région de Kédougou a reçu son quota de vaccins contre la COVID-19 qui s’élève à  1115 doses destinées uniquement au personnel de santé qui s’élève à  700 agents selon l’expression des besoins de la région médicale. Avec la mise en Å“uvre en ce moment du vaccin de la riposte contre la fièvre jaune, le processus de vaccination contre la COVID-19 connait un différé d’une semaine,  souligne Mamadou Diop, médecin-chef de la région médicale.

« Actuellement, nous sommes en campagne de vaccination contre la fièvre jaune. Après cette campagne, nous allons orienter le personnel de santé. Les équipes cadres de région et de districts ont déjà  été orientées hier. Maintenant, les infirmiers et les autres personnels de santé le seront aussi  et après quoi on va démarrer la campagne de vaccination contre la COVID-19 », explique-t-il.

En recevant ces vaccins, l’adjointe au gouverneur chargée des questions administratives a tenu d’emblée à  préciser que ces premières doses sont destinées exclusivement au personnel de santé. Guédji Ngom d’ajouter : « Après le personnel de santé, il y aura une deuxième phase également pour les personnes 'gées de 60 ans et plus atteintes de comorbidité. Comme ça, petit à  petit on va vacciner le maximum pour enfin mettre un terme à  cette épidémie »,  lance-t-elle aux autorités sanitaires.

Pour rassurer les populations sur certaines informations véhiculées sur les conséquences néfastes de ces vaccins, madame le gouverneur compte se faire vacciner en première position. Elle sera suivie en cela par les préfets des trois départements.

Des dispositions seront prises aussi  au niveau du comité régional de gestion des épidémies pour un meilleur suivi de cette campagne de vaccination contre la COVID-19 qui va démarrer la semaine prochaine.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut