Covid-19 : le Danemark écarte le vaccin Johnson & Johnson

Par , publié le .

Actualité

Pour cause de risque de thrombose, le Danemark vient de décider de mettre de côté le vaccin Johnson & Johnson. Explications.

Après avoir suspendu la vaccination avec l’AstraZeneca, le Danemark renonce également au vaccin unidose de Johnson & Johnson en raison du risque de thrombose après vaccination. Pourtant, en France, 8,1 millions de doses sont attendues d’ici la fin juin. A ce jour, le laboratoire a démarré ses livraisons en Europe avec 500.000 doses en avril dernier. Comme le vaccin Russe Spoutnik V ou AstraZeneca, le sérum de Johnson & Johnson repose sur la technologie des vecteurs viraux ou adénovirus.

Après avoir écarté le vaccin d’AstraZeneca, le Danemark renonce donc à  celui de Johnson & Johnson dans sa campagne d’immunisation contre la Covid-19. Dans un communiqué de presse, l’autorité nationale de santé danoise à  donné les raisons de cette décision : «Nous avons conclu que les avantages de l’utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson ne l’emportent pas sur le risque de provoquer un éventuel effet indésirable.. Par conséquent, nous poursuivrons le programme de vaccination de masse contre le Covid-19 sans le vaccin de Johnson & Johnson«. Une décision qui va ralentir d’un mois la campagne d’immunisation au Danemark alors que l’épidémie est »˜sous contrôle’, selon les autorités. Rappelons-nous que le pays avait déjà  commandé 8,2 millions de doses du vaccin aujourd’hui mis à  l’écart, mais il pourrait être administré aux patients n’étant pas réfractaires à  ce sérum. En avril dernier, l’EMA (Agence européenne des Médicaments) avait estimé que la balance bénéfice/risque restait positive et que le sérum américain était sà»r et efficace contre le Coronavirus. A ce jour, près de 12% des 5,8 millions de Danois ont été entièrement vaccinés.

 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut