Cri du cœur… STOP FIFA
Si Sepp Blatter prétend ignorer ce qui s'est toujours tramé, alors il doit être un président inapte et incompétent pour diriger la FIFA.

Et s'il SAVAIT, alors il doit être le plus corrompu qui soit.

Nécessairement, la Présidence de la FIFA doit changer.


Finalement, les autorités américaines et suisses ont eu la preuve des agissements répréhensibles, contraires la ‘bonne gouvernance' et constater la réalité connue de longue date… que la FIFA occupe un rang privilégié dans le classement de la corruption mondiale.


La FIFA est enfin éclaboussée pour son manque de transparence et de bonne gouvernance… la candidature du Qatar - dirigée par le désormais ‘discrédité' Mohamed Bin Hammam et l'étendue de la corruption actée les exécutifs de la FIFA…

N'a-t-on pas évoqué récemment le fameux équipementier sportif qui aurait versé 40 millions de dollars sur un compte bancaire suisse appartenant un responsable d'une entreprise achetant et vendant des droits marketing au Brésil lors de la dernière Coupe du monde.

Une partie de cet argent aurait été reversée un responsable de "haut rang" de la Fifa et un dirigeant du football brésilien.

L'attribution de l'organisation prochaine du plus grand événement sportif mondial la Russie (2018) et au Qatar (2022) n'a pas encore cessé de faire des vagues…La troisième réélection de Joseph Blatter la tête de la FIFA en2011 est toujours suspecte et dénoncée.

Depuis quelques années, pas un été ne passe sans qu'un nouveau scandale ne vienne ternir l'image de la Fédération internationale de football (Fifa).

Cela ferait pâlir les maîtres corrupteurs du genre Marcos et contester le classement de Transparency international… copie revoir.


L'insubmersible Président Blatter…malgré vents et marées continue de demander les suffrages de ses pairs pour affirmer son ‘INAMOVIBILITE' et les obtient malgré le problème de légitimité et de déontologie induit.


Aujourd'hui, l'image de la FIFA est malheureusement, gravement écornée.

Il y a beaucoup de choses redire sur le fonctionnement de la FIFA, corruption, blanchiment d'argent, commissions occultes et pots de vin lors de la commercialisation des droits média et marketing…sues mais tues pour des raisons qui tiennent du mauvais rapport avec ‘L'ARGENT-ROI', … nos consciences en sont heurtées.



Que fairé

Casser un système vieux de vingt quatre ans, n'est jamais chose aisée et facile.

L'élection tant décriée par le monde exprime souhait la puissance de la ‘chose' mafieuse' entretenue par la cohorte de dirigeants ‘corrompus' en place, élus par les soins de Blatter.

Faut-il laisser perdurer cette sinécure et légitimer cette mascarade montée de toutes pièces'

Prendre le risque d'installer un vecteur réel de contre valeurs qui détruiraient cette discipline sans coup férir, relèverait d'une complicité passive du monde sportif.

Il est temps de dire NON… la COMPROMISSION et au SILENCE COMPLICE

Il urge d'asseoir une solidarité ‘agissante' entre les différentes disciplines sportives pour récuser pareille déviance, pour exiger la pitance morale et éthique, pour décocher des ruades, pour ruer dans les brancards.

L'Europe et le mouvement olympique disposent de moyens de pression qui pourraient faire ployer la ‘grosse machine immonde'.

Imaginer le Comité International Olympique retirer la discipline ‘football' lors des jeux olympiques aux fins ‘d'assainissement' de celle-ci.

Imaginer l'UEFA décider de boycotter les compétitions de la FIFA… cela induirait la disparition de la FIFA; charge aux états de mettre en place une autre organisation de gestion du football mondial ou exiger le changement de la gouvernance actuelle ce qui permettrait d'assainir et de déployer des garde-fous:

• éthique et bonne gouvernance
• la reddition de comptes applicable toutes les parties prenantes
• la transparence;
• le leadership moral;
• système de fortes de valeurs - comprises et vécues par tous;
• la gouvernance collégiale;
• le staff responsabilisé mais comptable;
• les mécanismes de rétroaction pour une veille effective et une surveillance accrue.

Lorsque cette forme d'organisation sera acquise, alors nous pourrons avoir une gouvernance ‘idéale' pour cette discipline qui demeure le principal facteur de cohésion sociale au monde, malgré les dérives ‘captives' dues ‘l'ARGENT-ROI'.

IL est souhaitable de mettre sur pied une nouvelle structure, supranationale, composée d'éminents dirigeants sportifs (sages) représentants les différents continents et de juristes dont la probité morale est avérée, pour connaître d'actes contraires aux prescriptions et recommandations de l'olympisme, au regard de son universalité et avoir la capacité légitime de sanctionner.

Rêveur?

Peut-être!!! C'est permis.

Le combat pour le ‘Changement' la FIFA interpelle toute personne imbue des valeurs véhiculées par le sportqui ne sont, ni angéliques, ni illusoires:
la connaissance de soi, le dépassement de soi et le respect de l'adversaire (fameuse triptyque du vertueux Président Lamine DIACK) qui sous-tendent la loyauté, le respect et l'éthique donc se donner la chance d'ajouter une dimension supplémentaire et heureuse notre aventure humaine.


Sportivement

Ibrahima CISSE
Ancien Conseiller Sport/Emploi
du Premier Ministre

Nous vous recommandons

Actualité

Nécrologie : Ousmane SONKO a perdu son frère

Senegal7

Actualité

«L'envol aérien» du Sénégal (Par Mamadou Ndione DG COSEC)

Senegal7