Dans son "réquisitoire" : Le Procureur ouvre le parquet à Sonko,Abdoul Mbaye et Cie

L'ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, se dit «prêt» à répondre aux questions des enquêteurs de la Division des investigations criminelles (DIC) dans l'affaire dite du scandale présumé du pétrole sénégalais impliquant le frère du Chef de l'Etat. Egalement, le leader de Pastef embouche la même trompette. Toutefois, les Sénégalais craignent que cet appel du Procureur soit un prétexte utilisé par le pouvoir pour procéder à des arrestations d'anti-Aliou Sall/Pétro-Tim.

Le maître et très puissant maître des poursuites, Serigne Bassirou Guèye a tenu hier au Palais de Justice, une conférence de presse relativement au scandale financier impliquant le frère du Chef de l'Etat Macky Sall,Aliou Sall et révélé par la chaine publique BBC. Dans son «réquisitoire» face à la presse, le Procureur a parlé du dossier du Coud, du dossier des 94 milliards, de l'affaire Fallou Sène et de l'affaire dite d'Aliou Sall accusé de pots de vin par la chaine publique BBC dans le cadre des contrats pétroliers avec Pétro-Tim. Ainsi, dans sa tentative de justifier le «temps de la justice»en ce qui concerne la diligence des dossiers judicaires en suspens ou accusant une lenteur déconcertante, Serigne Bassirou Guèye invite les «experts pétroliers» à quitter les réseaux sociaux pour aider les enquêteurs. L'ancien Premier Ministre Abdoul Mbaye et le leader de Pastef, Ousmane Sonko se disent prêts à se mettre à la disposition des enquêteurs de la division des investigations criminelles. Ces deux leaders de l'opposition qui ont toujours demandé à ce que des enquêtes soient menées sur le dossier Pétro-Tim vont enfin pousser un ouf de soulagement. Car, leur seul objectif est que la vérité éclate au grand jour sur les contrats pétroliers signés entre le pouvoirs et Pétro-Tim. Toutefois, les Sénégalais craignent que cet appel aux «connaisseurs» du pétrole soit un prétexte utilisé furtivement par le régime de Macky pour une énième fois procéder à l'arrestation d'opposants et autres qui ne cessent d'épiloguer sur les contrats pétroliers. En tous les cas, en tant que représentant de la société, le maître des poursuites a appelé ceux qu'il appelle les experts du pétrole dans un ton qui en dit long sur la volonté ferme du pouvoir d'en découdre avec eux.Le parquet serait sur le point d'être ouvert aux anti/Aliou Sall-Pétro-Tim. Demain, il fera jour. Diantre!

Assane SEYE-Senegal7

Nous vous recommandons