Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

Danser avec ses amis serait (très) bon pour la santé

Par , publié le .

Actualité

Selon une étude, danser en compagnie de ses amis présenterait plusieurs bienfaits pour la santé, incluant une meilleure tolérance à  la douleur.

Selon une étude, danser en compagnie de ses amis présenterait plusieurs bienfaits pour la santé, incluant une meilleure tolérance à  la douleur.

Pour certaines personnes, le fait de se laisser aller à  danser n’est pas évident. Remuer au rythme d’une musique peut ainsi être perçu comme une épreuve par des individus estimant que cette action doit être maîtrisée pour être réalisée. Pourtant, une étude publiée en 2013 dans PubMed, et intitulée «La synchronisation peut influencer la confiance après une interaction virtuelle», ne pouvait qu’inciter à  se lancer.

Dans le cadre de ces travaux, menés au Brésil, 264 jeunes personnes avaient été réparties en groupe de trois. Des volontaires à  qui il avait été demandé d’exécuter des mouvements de danse à  des intensités faible ou élevée, et de manière synchronisée ou non. Il est à  noter que les mouvements qui demandaient le plus d’efforts étaient à  faire debout, et les gestes de moindre intensité pouvaient se réaliser assis puisque ne sollicitant que les mains.

Avant l’expérience, les affinités entre ces jeunes gens avaient été relevées, de même que leur résistance à  la douleur. Des mesures réitérées après l’activité. Il est apparu que les participants qui s’étaient dépensés debout avaient un seuil de tolérance à  la douleur plus élevé. Une semblable observation a été enregistrée pour les personnes qui n’avaient pas eu de grands efforts à  faire, mais qui devaient exécuter des mouvements synchronisés.

Autre constat, des liens plus faciles auprès des personnes qui avaient dansé en synchronisation, tout comme pour celles à  qui avait été demandée une forte activité. Les cas ayant donné les résultats les plus positifs sont ceux o๠les sujets avaient été amenés à  grandement remuer tout en étant synchronisés.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)