Désenclavement rural de Médina Yoro Foulah : Les populations réclament le bitumage de la boucle du Fouladou

Par , publié le .

Actualité

« Dites au président de la République que nous voulons voir du noir sur nos routes ». C’est la volonté du maire de la commune de Pata dans le département de Médina Yoro Foulah. Aliou Baldé invite ainsi l’Etat au bitumage de la boucle du Fouladou qui traverse largement ce département. 

Les travaux de construction de cette boucle ont démarré il y a plus de deux ans. Et là , les travaux de terrassement sont exécutés à  plus de 80 % selon le constructeur. Ainsi, la mise en couche du goudron est pour bientôt selon le responsable des travaux qui s’exprimait face au ministre Mansour Faye venu s’enquérir de l’état d’avancement. Du côté des populations de ce vaste département, il faut vite mettre du goudron sur ces routes pour mieux désenclaver Médina Yoro Foulah. Une préoccupation au coeur des populations qui la réclament à  chaque occasion.

 Comme pour mettre la pression sur l’Etat, Boubacar Barry, coordinateur du mouvement MYF en marche, dira que c’est l’une des meilleures réalisations de l’Etat à  Médina Yoro Foulah sous l’ère Macky Sall. Riche en potentialités économiques surtout dans le domaine agricole, le département de Médina Yoro Foulah nécessite un large désenclavement et cela commence par le bitumage complet de la boucle du Fouladou et la construction de pistes intérieures comme le revendiquent ses habitants. Cet énième cri de coeur est lancé à  l’occasion d’une rencontre politique tenue à  Pata pour honorer le président de la république qui a nommé Cherif Baldé directeur général du CEREEQ. 

Un des objectifs du MYF est de permettre à  l’Etat d’assurer le désenclavement de ce département pour assurer son développement. « L’heure est à  la mobilisation pour 2024, un combat que nous mènerons fermement avec engagement et détermination » a soutenu Cherif Baldé. Dans tous les cas, les populations de Médina Yoro Foulah plaident ensemble pour le désenclavement, l’emploi des jeunes, l’octroi de financements aux femmes et autres.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)