Différend agents Sde-Etat : Alioune Tine plaide la re-nationalisation de l'eau

Différend agents Sde-Etat : Alioune Tine plaide la re-nationalisation de l'eau

Seneweb Le 2019-12-08  Source

Le torchon brule entre l'Etat du Sénégal et les agents de la Sde sous le coup d'une réquisition par décret présidentiel suite un mouvement de grève.

Analysant cette situation inédite, Alioune Tine estime qu'au même titre que le droit de réquisition, le droit de grève et de liberté syndicale est aussi garanti par la constitution.

« C'est vrai, l'Etat a le droit de réquisitionner, mais il y a aussi le droit de grève et de liberté syndicale qui est aussi garanti par la constitution. Je crois que l'Etat doit toujours balancer de sorte ne pas exercer une puissance excessive. La force publique, dans un Etat de droit, doit s'autolimiter », déclare Tine.

Le fondateur d'Africa Jom Center est convaincu que tout comme la monnaie, la gestion de l'eau est aussi une question de souveraineté. La renationalisation de l'eau qui est une « denrée stratégique », relève selon lui, du patriotisme économique. « L'eau est devenue une ressource extrêmement stratégique, rare. Et il y en a énormément dans le Sahel.

Pourquoi a-t-on privatisé l'eau ? Il me semble que le débat doit commencer par l. Les problèmes de souveraineté que les gens sont en train de poser, cela ne se pose pas pour la monnaie seulement. Cela se pose aussi pour un certain nombre de denrées qui sont stratégiques, qui doivent être gérées par l'Etat et parmi ces denrées il y a l'eau », soutient-il.

Avant d'ajouter : « de mon point de vue, s'il y a des travailleurs qui disent nous voulons une participation, cela doit faire l'objet d'un débat tranquille. 10%, 15% quand c'est bien géré ensemble avec l'Etat. On est en train de dire qu'il faut penser au contenu local, cela fait partie du contenu local. Je pense qu'il faut en discuter sereinement. Du temps de De Gaulle il y avait ce qu'on appelle la participation responsable, ce n'est pas quelque chose qu'il faut criminaliser ».

Nous vous recommandons