Discours du Chef de l'Etat : Levée de l'état d'urgence sur fond d'un discours vide

Discours du Chef de l'Etat : Levée de l'état d'urgence sur fond d'un discours vide

Senegal7 Il y'a 6 jours  Source

Les Sénégalais ont eu ce 20 h la déception de leur vie car l'adresse à la Nation du Chef de l'Etat est nul et non avenu. Les Sénégalais s'attendaient à des mesures draconiennes qui puissent les faire sortir de l'ornière. Mais le constat est que rien n'est nouveau dans ce discours car tout a été dit par le passé. Et ceux qui s'attendaient à de nouvelles mesures pour la lutte contre la Covid-19 en ont eu leur grade. C'est aujourd'hui plus que jamais que nos compatriotes sont exposés à la maladie du coronavirus.

Le Khalife général des tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour a été péremptoire dans son approche de la lutte contre la Covid-19 par le pouvoir.

Selon lui, l'Etat a démissionné face à la protection qui seyait au peuple sénégalais.

Et ce discours du Chef de l'Etat corrobore bien ce fiasco dont l'étendue est inestimable.

Certes, le Chef de l'Etat a fait état de notre système de santé qui a montré sa capacité de résilience avec des chiffres qui s'entrechoquent sans vraiment convaincre nos compatriotes.

Le président Sall a indiqué que la lutte n'est pas finie et que le virus continuera de circuler.

«L'issue de notre lutte dépendra de nos efforts»,a-t-il précisé dans son adresse à la Nation.

Mais rien n'est nouveau dans ce discours du Chef de l'Etat si ce n'est la levée de l'état d'urgence. et du couvre-feu.

A part cela,la toute puissance publique a complètement abdiqué et n'a pris aucune mesure nouvelle relevant de son domaine pour aider les Sénégalais à se sauver la face.

Aujourd'hui, notre système de santé ne peut plus contenir le flot de malades à la covid-19.

Le Chef de l'Etat a fait état de Force-Covid-19 qui n'inspire aucune confiance aux Sénégalais.

Les secteurs de l'économie qui ont été requinqués l'ont été de façon partisane.

Les détenteurs de bourse familiale et les apèristes ont été les premiers bénéficiaires de l'aide alimentaire mais les vrais nécessiteux ont été laissés en rade.

Les 12 milliards de la diaspora créent beaucoup plus de problèmes qu'ils n'en résolvent.

La délégation à l'entreprenariat n'est qu'un leurre entretenu par le pouvoir donnant l'impression d'aider les Sénégalais.

Le Chef de l'Etat a aussi annoncé la réouverture des frontières aériennes à partir du 15 juillet prochain mais les frontières terrestres et maritimes restent fermées jusqu'à nouvel ordre.

En vérité, ces 24 minutes de discours à la Nation n'ont pas servi grand-chose car le Chef de l'Etat n'a fait que se répéter.

Et pire encore, il a choisi cette fois-ci de livrer les Sénégalais à eux-mêmes en ne prenant aucune mesure herculéenne pour les aider à surmonter ce monstre toujours présent.

S'il va jusqu'à en appeler à la responsabilité de nos compatriotes face à la Covid-19, cela signifie qu'il a livré tous les sénégalais à la pandémie. Et le temps est un bon juge pour en juger.

Assane SEYE-Senegal7

Nous vous recommandons