Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /var/www/vhosts/sen360.sn/news.sen360.sn/wp-content/plugins/wordpress-seo/src/generators/schema/article.php on line 52

D’o๠vient l’expression «faire la grasse matinée» ?

Par , publié le .

Actualité

Connue pour qualifier une ou plusieurs personnes prenant leur temps avant de quitter leur lit le matin, l’expression « faire la grasse matinée » se veut cependant mystérieuse par l’un de ses termes.

Connue pour qualifier une ou plusieurs personnes prenant leur temps avant de quitter leur lit le matin, l’expression « faire la grasse matinée » se veut cependant mystérieuse par l’un de ses termes.

En cette période de grandes vacances, nombreux doivent être les écoliers qui peuvent profiter des joies de la fameuse «grasse matinée». La majeure partie de l’année, cette jeune population doit ainsi se résoudre à  se lever tôt pour aller suivre un enseignement scolaire. Pour les personnes plus âgées, pour ne pas dire adultes, c’est un peu plus aléatoire. Dans tous les cas, «faire la grasse matinée» conserve le même sens, à  savoir : prendre son temps au lit le matin et y rester plus qu’à  l’accoutumée.

La signification de l’expression ayant été rappelée, il convient maintenant de se focaliser sur sa construction. En s’arrêtant sur un mot en particulier, on peut constater qu’il n’est, a priori, pas très pertinent dans la formule. En effet, pourquoi la matinée serait-elle «grasse» ?

C’est au début du XVIe siècle qu’elle apparue la première forme de l’expression que l’on connaît aujourd’hui. Il se disait ainsi «dormir la grasse matinée», ce qui laissait encore moins de doutes sur l’action alors effectuée.

Quant à  la raison de l’emploi de «grasse», elle n’est pas forcément unique. Une théorie veut que l’on utilise «gras» pour rappeler quelque chose de moelleux et d’onctueux, semblable à  un lit. Une autre hypothèse s’appuie sur le terme latin «crassus», qui veut dire «épais». La matinée serait ainsi désignée plus «épaisse» dans la mesure o๠elle se prolonge. Dans tous les cas, l’expression dans son ensemble revêt une connotation confortable, puisque traduisant une idée ne l’étant pas moins.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)