Effondrement des accords de crédits immobiliers

Par , publié le .

Actualité

Avec la hausse des taux, les crédits accordés s’effondrent depuis plusieurs semaines en France.

Avec la hausse des taux, les crédits accordés s’effondrent depuis plusieurs semaines en France.

Le marché de l’immobilier continue de souffrir. En cause plusieurs facteurs dont la hausse des taux, la baisse du pouvoir d’achat liée à  l’inflation et l’incertitude du futur née de la guerre en Ukraine.

Le mois dernier, la baisse des crédits immobiliers accordés a été de 9,6% par rapport à  janvier (sur 1 mois) selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA. La hausse du taux moyen des crédits se poursuit pour le 14e mois consécutif. La dégradation de la solvabilité de la demande provoquée par l’augmentation du taux des crédits a eu un impact négatif certain sur la production de crédits qui a rechuté en février.

Comparé à  février 2022, la chute est encore plus impressionnante avec -47,8% pour la production et -48,7% pour le nombre de crédits octroyés. Sur la période couvrant mars 2022 à  février 2023, le nombre de crédits immobiliers est en repli de 27,2%.

Sur ce, l’accès au marché des emprunteurs modestes devient de plus en plus compliqué, les banques étant assez frileuses. Sans un apport personnel important, il est difficile de convaincre sa (les) banque (s). Pour résumer, l’Observatoire Crédit Logement / CSA indique que les foyers limitent par leur recours au crédit. Le montant moyen des crédits immobiliers est en baisse de 5,8% sur un an pour la période janvier-février. Les emprunteurs réalisent des projets immobiliers moins onéreux et moins ambitieux. Le coà»t moyen des opérations réalisées a baissé de 4,2% depuis début 2023, après une augmentation de 5% en 2022.

Les taux immobiliers sont passés en moyenne de 2,61% en janvier 2023 à  2,82% en février. La barre des 3% est parfois atteinte comme par exemple pour les prêts sur 25 ans.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)