Election présidentielle en Gambie : Jammeh, l’absent le plus présent

Par , publié le .

Actualité

Les Gambiens sont appelés à  élire démocratiquement un nouveau président ce samedi 4 décembre, cinq ans après le départ de Yahya Jammeh, battu dans les urnes par Adama Barrow. 

960 000 électeurs gambiens choisiront un des six candidats qui veulent briguer la magistrature suprême. Adama Barro, le président sortant, fera face à  5 autres candidats. Il s’agit de Ousainou Darboe, Essa Mbye Faal, Mama Kandeh, Abdoulie Ebrima Jammeh, et Halifa Sallah. 

Jammeh l’arbitre ? 

Le tombeur de Jammeh, Adama Barrow,  qui a déçu plus d’un après, devra se méfier de Mammah Kandeh. Ce dernier, ancien lieutenant de Jammeh, compte profiter de l’influence de son mentor pour  grappiller des votes. 

Barrow se tire une balle dans le pied

Le régime Barrow très critiqué pour n’avoir pas  respecté sa promesse de quitter le pouvoir après trois années de transition, a aussi comme la bourde de plus  en annonçant, en septembre, vouloir s’allier avec l’Alliance patriotique pour la réorientation et la reconstruction (APRC), le parti de Yahya Jammeh. 

L’ex président qui a ouvertement rejeté cette collaboration affirme que cet accord a été fait à  son insu. Il a par la suite réitéré son soutien à  Kandeh. Un véritable coup dur pour Barrow dans la course à  sa propre succession. 

Système de vote étrange 

La Gambie possède un système de vote unique. Ici les citoyens votent pour leur candidat en introduisant des billes sur des bidons  peints aux couleurs du parti du candidat.

Une façon de voter assez étrange qui existe depuis 1965. Cette technique a été approuvée pour  permettre à  toute la population de voter, malgré le taux élevé d’analphabétisme.  

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)